Publicité

5 mars 2021 - 18:00 | Mis à jour : 18:23

Un agriculteur au grand coeur nourrit le personnel médical du CHSLD du Suroît

Une entreprise de Salaberry-de-Valleyfield permet la livraison de 110 repas

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Après avoir constaté tout le déferlement de négativisme sur les réseaux sociaux face à la situation mondiale actuelle, l’agriculteur Luc Leblanc de Saint-Polycarpe a décidé de passer à l’action. Comment? En s’entourant de commanditaires pour nourrir les 110 employés du CHSLD de Coteau-du-Lac. 

Celui qui est aussi pompier à temps partiel pour la brigade de Saint-Polycarpe, était au centre d’hébergement de soins longue durée de Coteau-du-Lac cet avant-midi pour y semer la joie. 

Au cours des derniers jours, il a été en mesure de convaincre une dizaine de commanditaires d’embarquer avec lui dans ce projet. « Je sais que ses employés ont les moyens de se payer un lunch... c'est une tape dans le dos que je désire leur donner! Je trouve que le personnel de la santé fait un travail extraordinaire depuis le début de la crise sanitaire et je trouvais important de le souligner », lance le principal intéressé. 

Les efforts de M. Leblanc ont permis d’amasser assez d’argent pour que chaque employés du CHSLD de Coteau-du-Lac, situé sur le chemin du Fleuve, reçoivent un sandwich, une salade et un dessert préparés par le Moulin Lafayette de Salaberry-de-Valleyfield. À cela se greffent des gâteries sucrées de Cafiti, une entreprise basée à Saint-Polycarpe et de l’Érablière du Ruisseau à Coteau-du-Lac. 

En plus d’encourager l’achat local, M. Leblanc avait envie de semer la reconnaissance et le positivisme avec ce projet. « Pendant que des gens déversent leur négativité sur les réseaux sociaux pour des banalités, le personnel de la santé répond présent et prend soin des gens vulnérables et malades. Ils n’ont pas de vacances et parfois, ils font des journées de 16h en ligne. Les employés ne se plaignent jamais et ils jouent un rôle essentiel. C’est ma façon de les remercier pour leur engagement, leur dévouement et leur sens du devoir. »

À peine a-t-il livré la centaine de repas que M. Leblanc veut réitérer l’expérience prochainement dans un autre établissement de la santé de Vaudreuil-Soulanges. « Pour une première expérience, on a arrêté notre choix sur le CHSLD de Coteau-du-Lac. On voulait le faire à celui de Saint-Polycarpe, mais une de nos amies, qui a récemment été muté de cet établissement vers le CHSLD de Coteau-du-Lac nous a conseillé de le faire là. Elle a dit que l’équipe était extraordinaire et qu’elle le méritait vraiment. Leur excellent travail a permis d'éviter que des résidents soient contaminés par la COVID-19 au plus fort de la crise.  » 

De leur côté, les employés du CHSLD présents sur place lors de l’arrivée des repas étaient très touchés par cette attention. Ils ont chaleureusement remercier M. Leblanc et les commanditaires qui ont embarqué dans le projet. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.