Publicité

26 février 2021 - 07:00

Baisse des cas et hospitalisations

Baisse du délestage au CISSSMO en raison de la situation plus stable

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Alors que le nombre de cas est maintenant sous la barre des 1000 par jour et que la situation s’améliore légèrement, le CISSS de la Montérégie-Ouest procède à une diminution du délestage réalisé dans les dernières semaines pour répondre aux activités liées à la COVID-19.

Les examens diagnostics et cliniques sont encore limités et un effort d’atténuation des impacts est fait dans plusieurs secteurs, précise la Conseillère cadre aux communications externes, relations médias et ministérielles, Jade St-Jean. 

Services des cliniques ambulatoires de soins infirmiers et centres de prélèvements  

Les services des cliniques ambulatoires de soins infirmiers et des centres de prélèvements des CLSC reprendront graduellement leurs activités, selon certaines modalités. Les usagers nécessitant ce service peuvent se rendre sur le site Internet Clic Santé afin de s’inscrire. Compte tenu de la reprise graduelle, les plages peuvent être restreintes, mais de nouvelles disponibilités seront ajoutées en continu au cours des prochaines semaines.

Durant cette période de transition, la ligne téléphonique spéciale sera aussi maintenue. Ainsi, pour toutes demandes urgentes, les usagers peuvent encore prendre rendez-vous en téléphonant au numéro suivant : 1 833 699-2414, du lundi au vendredi, de 8 h à 16 h.  

Blocs opératoires  

L’atténuation du délestage permettra également d’augmenter l’offre de service en chirurgie. En raison du délestage, certaines chirurgies considérées comme non urgentes avaient dû être reportées, mais il est important de préciser que les cas urgents, semi-urgents ainsi que les chirurgies oncologiques ont toujours été maintenus.  

Réadaptation pour la clientèle ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique. 

Bien qu'aucun service n'ait été fermé, l'atténuation du délestage permettra une reprise des activités qui étaient diminuées, notamment pour desservir les usagers sur la liste d’attente d’un premier service. À noter que depuis le début de la pandémie, la situation de chaque usager est analysée dans une optique d'intégrité et de compromission permettant ainsi la prise en charge lorsque jugée nécessaire. La même analyse sera faite pour la reprise des activités en tentant de conserver un équilibre entre l'accessibilité et la continuité des services.

« Bien que nous puissions nous réjouir de cette reprise graduelle, il ne faut pas crier victoire tout de suite. Plusieurs éléments viennent encore influencer la situation comme les absences du personnel liées à la COVID ou la venue des variants pour lesquels nous ne sommes pas à l’abri. La prudence est donc de mise et les mesures sont évaluées sur une base régulière puisque la situation peut évoluer d’un côté comme de l’autre, » conclut M. Yves Masse, président directeur général du CISSS de la Montérégie-Ouest. 

-

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.