Publicité

17 février 2021 - 14:00

Opération policière du 26 février au 7 mars

Pas de relâche pour les policiers

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

La ministre de la Sécurité publique, Mme Geneviève Guilbault, annonce le lancement d’une vaste opération policière du 26 février au 7 mars, alors que bon nombre de familles de la province seront en congé.

« Comme ce sera la semaine de relâche, il y aura, on peut le penser, des gens qui vont faire des activités, donc il y aura une présence policière accrue pour divers endroits dont on pourrait penser qu'ils seront achalandés. On peut penser à des lieux de villégiature, aux sentiers de motoneige, les parcs, les patinoires, les lieux extérieurs où les gens vont faire sans doute des activités. Il y aura aussi une présence policière pour faire une surveillance dans les commerces, que ce soit les commerces avec porte extérieure ou les centres commerciaux et dans les restaurants aussi qui sont en zones orange, puisque les restaurants sont ouverts en zone orange », a indiqué la ministre Guilbault.

Ainsi, bien que les autorités ne mettront en place aucun point de contrôle entre les zones rouges et orange pour limiter les déplacements pendant le congé de la relâche scolaire, le ministre de la Sécurité publique promet une présence policière renforcée pour veiller au maintien des mesures sanitaires déjà en place.

« La décision qui a été prise, en collaboration avec la Santé publique, est plutôt d’opter pour cette présence policière accrue sous une autre forme, entre autres pour surveiller ce qui, pour nous, sont les deux choses les plus importantes, c'est-à-dire le couvre-feu et les rassemblements privés », ajoute la ministre.

Tous les corps policiers de la province seront impliqués dans cette vaste opération pour laquelle la ministre estime qu’environ 15 000 heures de surveillance policière sur une période de 10 jours seront consacrées.

Questionnée à savoir en quoi la surveillances des lieux de rassemblements, de villégiatures et les rassemblements privés est plus simple pour les policiers que l’imposition des barrages entre les régions, la ministre a rappelé que les déplacements entre les régions ne sont pas interdits, quoi que fortement non recommandés. « Les rassemblements intérieurs, eux, sont tous interdits, partout, et le couvre-feu s'applique partout…  Il y a des règles qui sont en place, on demande aux gens de les respecter. Donc, on va s'assurer du respect de ces règles-là, de la bulle familiale, finalement, parce que c'est ça, le message, quoi que vous fassiez, restez dans votre bulle familiale », conclut la ministre.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.