Publicité

16 février 2021 - 07:00

Concours intercollégial de sculpture sur neige

Jonathan Marlier du Cégep de Valleyfield remporte la 3e place

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Un étudiant du Cégep de Valleyfield remporte la 3e position de la 26e édition du Concours intercollégial de sculpture sur neige qui s’est tenue, exceptionnellement en formule à distance du 27 janvier au 2 février.

Jonathan Marlier, finissant en Arts visuels, est le seul étudiant de l’établissement qui a osé la version à distance du concours cette année. Avec son œuvre, intitulée Une marche à la fois, qui présentait une vision optimiste du thème, tenant davantage de la quête de l’espoir face à la situation pandémique actuelle, Jonathan signait ainsi sa 3e participation au Concours intercollégial de sculpture sur neige.

Sa création traitait de l’ascension vers quelque chose de meilleur à l’aide de la représentation d’un escalier, symbole fort qui évoque explicitement cette idée.

Au sommet se trouvait également une sphère, posée sur un socle rectangulaire, tel un phare qui attirait l’attention du spectateur et qui représentait physiquement cet espoir facilement accessible. Un mur circulaire englobait le tout, aidant au dynamisme de l’œuvre tout en assurant une certaine protection lors d’une possible ascension.

Étudiant des plus impliqués, Jonathan a fait preuve de rigueur dans tous les projets qu’il accomplit depuis son arrivée au cégep. Bien qu’il soit très heureux du prix remporté, il aurait drôlement préféré, tout comme ses collègues anciennement membres de son équipe de sculpteur sur neige, avoir la chance de vivre cette dernière expérience en tant qu’étudiant du Cégep dans une version réelle à Rivière-du-Loup.

« C’est dommage pour nos étudiants d’avoir à vivre ces expériences dans un univers ne leur permettant pas d’aller au bout de leur créativité, mais en même temps, nous sommes chanceux d’avoir pu permettre à des finissants talentueux et engagés comme Jonathan de pouvoir s’exprimer une dernière fois dans ce concours », de dire Érick Cyr, enseignant en Arts visuels et superviseur habituel des activités des équipes du Cégep de Valleyfield à Rivière-du-Loup.

Version pandémique de concours

Organisé par le Cégep de Rivière-du-Loup, cet évènement unique permet habituellement aux participants de se déplacer en région pour sculpter un bloc de neige géant. En raison de la pandémie, le Concours intercollégial de sculpture sur neige a plutôt proposé cette année aux participants d’exploiter différemment leurs talents créatifs.

Pour l’occasion, les étudiants devaient uniquement concevoir la maquette qui aurait normalement permis cette reproduction de l’œuvre dans la neige, puis à préparer une vidéo commentée et présentant l’œuvre à 360⁰.

Les participants devaient également s’inspirer du thème Des Espoirs pour compléter leur création. Ce concept faisait référence, entre autres, à l’état actuel de la situation pandémique, oscillant entre le paradoxe du « désespoir » et « des espoirs » ; une passerelle entre les opposés, entre le doux et l’amer qui permettait aussi de mettre des nuances au coloré et controversé dicton:  « Ça va bien aller ».

Les vidéos des maquettes devaient par la suite être acheminées aux membres du jury afin qu’ils puissent évaluer les œuvres en suivant des critères actualisés dans les circonstances, dont le respect de la matière, la précision des lignes, la finition des surfaces-textures et la stabilité.

Le public était également invité à aimer et à partager la vidéo de son œuvre favorite afin de manifester son vote pour nommer le coup de cœur du public. Au terme des délibérations du jury, trois œuvres ont remporté les mérites, accompagnées de bourses allant de 150$ à 500$.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.