Publicité

4 février 2021 - 13:00

Premier portait: la famille de Marie Geneviève

CRESO: une série d'articles pour mettre en lumière des immigrants d'ici

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Dans le cadre de son mandat en concertation et en sensibilisation en immigration, le Centre-conseil en emploi, situé à Salaberry-de-Valleyfield, a mis sur pied l’initiative Et si on parlait de mon parcours. Celle-ci prend la forme d’une série d’articles visant à faire découvrir le chemin parcouru par plusieurs immigrants qui ont choisi de s’établir dans la région.

Pour débuter ce projet sur une note positive, le CRESO-immigration met la lumière sur Marie Geneviève l’une des premières participantes qui a répondu présente à l’appel de l’organisme.

Pour la dame et sa famille, plus de 11 ans se sont écoulés entre le premier jour où le couple a débuté le processus d’immigration et l’arrivée au Québec. Les conditions politiques difficiles en Côte d’Ivoire ainsi que la difficulté à se scolariser convenablement ont eu raison de leur décision.

Marie Geneviève et son conjoint ont débuté à deux leur démarche d’immigration, mais le cycle de la vie ainsi que de longs délais d’attente leurs ont permis finalement d’arriver au pays en famille, avec leurs trois enfants en août 2019.

Après quelques mois passés à Montréal où elle avait débuté une formation comme préposée aux bénéficiaires, son mari fut convoqué à une entrevue au port de Valleyfield.

En collaboration avec le Collectif, un organisme en régionalisation pour nouveaux arrivants de Montréal, le CRESO a accompagné Luc Landry dans les différentes démarches d’embauche. Au printemps 2019, il fut engagé chez Valport pour un poste de surintendant en logistique du transport, ce qui a motivé la petite famille à venir s’installer à Salaberry-de-Valleyfield.

Marie Geneviève apprécie la région, autant pour la variété des services offerts et le calme que pour les différentes infrastructures proposées. Même si elle constate que la proportion des gens issus de l’immigration installés dans notre région est faible et que le réseautage est difficile, surtout en temps de pandémie, elle remarque tout de même la beauté de la région et la gentillesse des Campivalenciens.

Ses enfants, Blanche Divina 8 ans et Julius 5 ans adorent leur école de quartier et Chloé Nora 3 ans est toujours heureuse d’aller jouer avec les amis à la garderie des petits pieds.

Depuis peu, elle complète sa formation de préposée aux bénéficiaires au CFP de la Pointe- du-Lac à Salaberry-de-Valleyfield. Même si parfois elle a encore de la difficulté à comprendre l’accent québécois, elle s’est fait quelques amis et se réjouit d’apprendre de nouvelles expressions québécoises.

Marie Geneviève a bien hâte de contribuer à notre système de santé et de faire la différence auprès des usagers.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.