Publicité

31 janvier 2021 - 13:00

Au profit de la Fondation Jean Lapointe

Moins de 12 heures avant le début du Défi 28 jours sans alcool

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

Du 1er au 28 février prochain, les Québécois sont invités à relever le Défi 28 jours sans alcool au profit de la Fondation Jean Lapointe. En entrevue vidéo, deux ambassadrices de la cause ont accepté d’en dire plus sur le sujet aux lecteurs du réseau Néomédia.

Notons que ce défi a pour but de récolter des dons pour la Fondation Jean Lapointe qui lutte contre l’alcoolisme, la toxicomanie et les autres dépendances.

L'année dernière, c'est 550 470$ qui ont été ramassés par les participants afin d'aider quelques 80 000 adolescents.

Pour 28 $ investis, chaque participant devient un acteur de changement pour lui-même et les jeunes Québécois dans un contexte que nous savons difficile, en réfléchissant à la place de l’alcool dans sa vie et en posant un geste qui fait du bien.

Trois formules offertes aux participants

Envie de participer? Si c’est le cas, trois formules sont offertes. Celle de bronze qui incite les participants à ne pas consommer d’alcool du lundi au jeudi, soit pendant 16 jours. Celle d’argent peut être suivie par ceux et celles souhaitant ne pas en consommer du vendredi au dimanche, donc pendant 13 jours. Enfin, la formule or est destinée aux plus courageux qui s’engagent à ne pas en consommer pendant 28 jours complet, soit du 1er au 28 février inclusivement.

Éliane Gagnon, comédienne et sobre depuis maintenant cinq ans, et la Dre. Marianne Lemay nous parle de la cause, mais aussi des impacts de l’alcool et d’une consommation excessive sur le corps.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.