Publicité

27 janvier 2021 - 10:00

Des accusations criminelles peuvent en découler

15 000 adolescents de la région sensibilisés aux dangers du sextage

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Par le biais du projet SEXTO, 15 000 élèves du secondaire demeurant à Salaberry-de-Valleyfield, Mercier, Châteauguay ainsi que dans le Roussillon seront sensibilisés aux dangers du sextage. Pour ce faire, quatre corps policiers du secteur Sud-ouest de la Montérégie déploient des efforts pour agir rapidement et efficacement auprès de cette clientèle. 

De cette façon, les agents de la paix pourraient limiter les répercussions importantes qu’elles peuvent occasionner. Dans le cadre de cette initiative, la Sûreté du Québec du Centre de services de Salaberry-de-Valleyfield, la Régie Intermunicipale de police Roussillon, le Service de police de Châteauguay ainsi que le Service de police de la ville de Mercier se sont unis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) et aux différents milieux scolaires afin d’instaurer la trousse Sexto.

15 000 élèves concernés 

Près de 15 000 élèves pourront bénéficier de ce programme. Initialement ce projet fut conçu par le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme et ses partenaires. Intervention, prévention, formation ainsi que des outils adaptés sont au cœur du développement de ce projet.

Son objectif est de permettre aux écoles et aux policiers, d’intervenir dans un cadre défini avec des outils et une démarche d’intervention novatrice et unique afin de limiter la propagation des images et de diminuer les conséquences pour les victimes.

Pour ce faire, une formation a été développée et sera maintenue à jour afin que les policiers et le personnel des écoles désignées puissent adapter leurs interventions auprès des adolescents concernés. Des trousses SEXTO ont été distribuées à ces intervenants formés dans les différentes écoles participantes afin de prêter assistance dans les situations de sextage chez leurs jeunes.

En plus d’intervenir directement sur le terrain, la méthode d’intervention SEXTO vise à sensibiliser les élèves ainsi que leurs parents au phénomène du sextage. Ce phénomène étant grandissant chez nos jeunes, il est primordial pour tous les partenaires de les sensibiliser et de les familiariser aux conséquences physiques, psychologiques, émotionnelles, sociales et légales du sextage.

BV: De gauche à droite sur la photo, on retrouve le Service de police de la ville de Mercier représenté par l’agente Francine Duval, le Service de police de Châteauguay représenté par l’agente Jenny Lavigne, la Sûreté du Québec du Centre de services de Salaberry-de-Valleyfield représentée par la sergente Sandra Morin et la Régie Intermunicipale de police Roussillon représentée par le sergent Maxime Lavoie

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.