Publicité

31 décembre 2020 - 09:00

Rétrospective 2020

Retour sur les grands chantiers de la dernière année

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L’année 2020 tire à sa fin, et bien qu’elle fût marquée par la pandémie, plusieurs autres événements ont teinté les douze derniers mois. 

Malgré la mise sur pause du Québec, les travaux routiers et autres n’ont pas cessé sur le territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

Voici les principales nouvelles en lien avec ce secteur qui ont captivé l’attention des lecteurs de Néomédia Valleyfield cette année:

Janvier

6 janvier 2020: Trois chantiers importants du MTQ en 2020 dans la MRC de Beauharnois-Salaberry

En 2020, le Ministère des Transports du Québec (MTQ) confirmait la tenue de  trois chantiers importants sur le territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

À Sainte-Martine, les cônes orange faisaient leur apparition sur la route 138 dans les mois suivants. De juridiction provinciale, cette route, qui a fait plusieurs victimes à l’automne 2019 était l’objet de travaux d’asphaltage. Un chantier dont les coûts étaient estimés entre 1M$ et 5 M.

Du côté de Saint-Louis-de-Gonzague, on prévoyait la reconfiguration de la rue Du pont entre la rue Sainte-Marie et le canal de Beauharnois. Ce projet nécessitait des investissements de moins de 1M$. Rappelons que deux projets résidentiels importants ayant obtenu le feu vert du gouvernement provincial étaient aussi mis en branle en 2020.

À Salaberry-de-Valleyfield, la route 201 était aussi au coeur d’une reconfiguration d’intersections à la suite de recommandations du coroner. Le projet était aussi identifié par l’instance provinciale comme un site à potentiel d’amélioration. Les travaux devraient s’échelonner sur deux ans, soit 2020 et 2021.

21 janvier 2020: Onze projets à venir cette année à Saint-Louis-de-Gonzague

L’année 2020 apporterait son lot de projets à réaliser à Saint-Louis-de-Gonzague. À l’occasion de l’adoption du budget municipal, les élus déposaient le plan triennal d’immobilisations 2020-2021 et 2022. Au cours des mois suivants, plusieurs chantiers ont vu le jour dans la localité.

Au total, une enveloppe budgétaire de 975 000$ était allouée à leur réalisation. Certains d’entre eux étaient financés via des subventions, le fonds réservé, un régiment d’emprunt, le fonds de roulement ou encore le budget de fonctionnement.

Voici, les initiatives qui ont été mises en branle au cours des derniers mois en lien avec des travaux:

  1. Ajout d’une nouvelle station de pompage: 700 000$ (TECQ-2019-2023);
  2. Aménagement des parcs: 615 000$ (Règlement d’emprunt);
  3. Travaux mairie (escalier extérieur-3e étage); 50 000$ (Fonds réservé);
  4. Stèle -Mairie: 25 000$ (Fonds réservé);
  5. Aménagement rue Principale - Plans: 25 000$ (Fonds réservé);
  6. Pavage: 10 000$ (Fonds réservé);

27 janvier 2020: La Ville de Beauharnois investira près de 18 M$ en projets en 2020

La Ville de Beauharnois prévoyait investir 17 981 913 $ dans divers projets en 2020. C’est ce que révélait le plan d’immobilisations triennal de la localité, document qui faisait état des principaux chantiers à venir entre 2020 et 2022.

Voici les travaux réalisés en 2020 et le montant alloué à ceux-ci:

  1. Rénovation de la SAAQ\ Perception - 15 900$;
  2. Aménagement Marina et bord de l’eau - 162 000$;
  3. Travaux Château d’eau et installation débitmètre - 28 000$;
  4. Travaux infrastructures Champ Perras - 2 000 000$;
  5. Aménagement d’une cyclo halte au parc riverain -  4 000$;
  6. Remplacement de l’écran projecteur aréna - 65 000$;
  7. Installation d’abris solaires - 50 848 $;
  8. Stationnement de l’Hôtel de ville - 370 000$;
  9. Réhabilitation de la rue Ellice- sans enfouissement - 11 304 350 $;
  10. Élargissement de la rue Urgel-Charette - 150 000$;
  11. Réfection du fossé de la branche 2 et du cours d’eau Vient - 35 000$;
  12. Capitainerie et Marina - 1 390 700 $;
  13. Amélioration de l’écocentre - 19 000$
  14. Hôtel de ville - Réfection des murs extérieurs - 135 000$;
  15. Hôtel de ville - Rénovation de la direction générale - 21 000$;
  16. Réfection des façades- Centre communautaire - 300 000$;
  17. Ajout d’une porte et amélioration de l’entreposage - garage municipal - 20 000$;
  18. Réfection du bâtiment- Pointe-du-Buisson - 15 000$
  19. Rénovation de l’Hôtel de ville de Maple Grove - 16 500$;
  20. Climatisation - Lumières - Ajout d’une porte -garage municipal- 23 000$;
  21. Pavé uni Parc Sauvé - 10 000$;

Les sources de financement pour ces nombreux projets étaient les suivantes: financement en cours (22750$), fonds de parc (83 248$), fonds de roulement (525 400$), règlements d’emprunt (15 293 065 $), subventions gouvernementales (1 837 850$), subventions autres (219 600$).

Février

28 février 2020: « Ce projet de construction est l’une des nombreuses mesures que nous déployons afin de faire face à la hausse de l’achalandage en attendant l’ouverture de l’Hôpital Vaudreuil-Soulanges »

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Ouest confirmait la construction d'un nouveau bâtiment sur le site de l'Hôpital du Suroît afin d’augmenter concrètement l’accès aux soins et services hospitaliers.

« La pression constante sur nos urgences est bien connue. Ce projet de construction est l’une des nombreuses mesures que nous déployons afin de faire face à la hausse de l’achalandage en attendant l’ouverture de l’Hôpital Vaudreuil-Soulanges », affirmait Yves Masse, président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Ouest.

Le complexe temporaire, minimalement utilisé pour les dix prochaines années, permettrait de répondre aux besoins croissants de la population dans la région et d’offrir une meilleure offre de service en attendant l’arrivée du nouvel hôpital à Vaudreuil-Soulanges. D’une superficie de 2 443 m², le complexe est relié à l’hôpital par un corridor menant directement à l’entrée de l’urgence.

Une unité de soins de courte durée ainsi qu’une unité d’hospitalisation brève ont été  aménagées et partagent des locaux communs. Les unités sont composées de 10 chambres à occupation double chacune, donc offrant 20 lits supplémentaires au total, et de 10 alcôves pour civières.

La facture des travaux était répartie entre le gouvernement du Québec (18 M$)  et la Fondation de l’Hôpital du Suroît (125 000$) qui a contribué à l’achat de nouveaux équipements médicaux.

Dans la foulée de ce projet, le CISSSMO ajoutait que le nouveau complexe n’engendrerait la perte d’aucune place de stationnement puisque celui-ci serait agrandi à l’arrière pour ajouter une superficie équivalente à l’espace requis pour sa construction.

Mai

7 mai 2020: Des travaux majeurs s'amorceront à Salaberry-de-Valleyfield ce lundi

Le lundi 11 mai dernier marquait le début d'importants travaux visant la réfection des infrastructures souterraines de la rue Jacques-Cartier et des rues connexes à Salaberry-de-Valleyfield. Ce projet de mise à niveau des infrastructures permettait le remplacement des égouts, de l’aqueduc et la reconstruction de la chaussée dès la fin de la présente année.

En 2021, une dernière couche d’asphaltage et une touche finale mettront fin à ces travaux majeurs qui seront divisés en plusieurs phases. La première consiste à la fermeture des rues Clermont, Jacques-Cartier (de Salaberry à Clermont, puis de Taillefer à Sainte-Marie nord), Wilfrid et de l’avenue du Parc.

Le tout a débuté par des travaux préparatoires, tels que l’installation d’un réseau temporaire d’eau potable, des inspections vidéo, l’enlèvement du pavage, etc. Sous la supervision de la Ville, les travaux ont été réalisés par l’entrepreneur Action Progex inc. du lundi au jeudi, de 7 h à 18 h 30.

Les rues Clermont, Jacques-Cartier (de la rue Salaberry jusqu’au boulevard Sainte-Marie sud) et Wilfrid (de Nicholson jusqu’au terrain vacant), l’avenue du Parc (de Nicholson à Jacques-Cartier) et le boulevard Sainte-Marie (de Jacques-Cartier à l’ancienne voie ferrée) étaient concernés par ces travaux. 

Juin

5 juin 2020: Cure de rajeunissement pour les parcs de Salaberry-de-Valleyfield cette année

À l’approche de la saison chaude où plusieurs familles ont fait le choix de rester à la maison pendant les vacances, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield annonçait avoir procédé à une cure de jeunesse à plusieurs parcs situés sur son territoire. L’enveloppe budgétaire consacrée à cette métamorphose totalisait 2,9 M$. 

Les travaux étaient nécessaires pour la mise à niveau des infrastructures existantes et l’ajout de nouveaux modules de jeux ou de tout autre mobilier urbain.

Ces travaux d’amélioration visaient 18 parcs, et ce, grâce à un budget de quartier réparti dans les huit secteurs de la ville. Les travaux variaient notamment d’une reconfiguration complète du parc Lionel-Groulx, à l’ajout d’une aire de jeux d’eau au parc Leduc et à un nouveau parc canin situé dans le parc des Bâtisseurs du quartier Jules-Léger.

12 juin 2020: Un important chantier s'amorcera ce lundi au parc Salaberry

Dans la foulée d’un projet majeur entrepris par la Ville de Salaberry-de-Valleyfield visant à revamper ses espaces publics, un important chantier s’installait au parc Salaberry en juin. Des travaux d’excavation débutaient le lundi 15 juin, rendant du même coup le parc inaccessible aux citoyens. 

C’était pour des raisons de sécurité que la municipalité avait pris la décision de fermer l’accès au parc à la population. Situé au cœur du pôle institutionnel, un secteur regroupant notamment le Collège de Valleyfield, l’Hôpital du Suroît, le Palais de justice et l’Hôtel de ville, ce parc historique nécessitait une mise à niveau pour y assurer un meilleur dynamisme et une plus grande vitalité. 

Ces travaux s’inscrivaient à la suite d’une importante revitalisation du secteur, dont la réfection des rues et le traitement des intersections, laissait savoir la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. 

Mais en quoi consistait la cure de rajeunissement dont a fait l’objet le parc Salaberry? Plusieurs aménagements y ont été faits. Par exemple, tout au centre, sur un revêtement en pavé, des bancs circulaires et une petite scène ont été installés, afin de créer un espace rassembleur. Un nouvel éclairage décoratif et une sonorisation complètement renouvelée y assurent une ambiance des plus agréables. Une placette était également aménagée avec une table à pique-nique de type banquet pouvant accueillir jusqu’à 30 personnes. Un espace plus intime permet d’assoir 15 personnes et une table de ping-pong en béton était aussi implantée. Enfin, un espace garage est annexé au chalet du parc, afin d’y ranger les équipements d’entretien de la patinoire.

Juillet

2 juillet 2020: Des condos industriels en voie de construction à Beauharnois

Le développement du parc industriel de Beauharnois s’est poursuivi au cours de la dernière année.  En juin et juillet, de la machinerie était présente sur la rue Urgel-Charette pour des travaux de construction. L’entreprise Lalonde-Brient a entamé la construction de la première phase d’un projet de développement prévu sur un terrain de 162 000 pi². 

Le lot de terre a été acquis à l’été 2019. Le maire de Beauharnois, Bruno Tremblay, a tenu à souligner cette acquisition : « Je tiens à féliciter le promoteur pour la concrétisation de ce projet. L’emplacement stratégique de notre parc industriel est un avantage indéniable pour des entreprises comme Lalonde-Brient qui a déjà construit plusieurs bâtiments industriels sur la rue Robert-McKenzie. L’érection de ce nouveau bâtiment stimulera le développement économique de la Ville tout en s’inscrivant dans notre vision revitalisation du parc industriel de Beauharnois. »

Rappelons que le projet consiste à construire 2 bâtiments jumelés, d’une superficie de 740 m² chacun accueillant des condos industriels en location.

Août

10 août 2020: 294 000 $ pour la restauration des clochers de la Basilique-Cathédrale Sainte-Cécile

Le député du comté de Beauharnois, Claude Reid, confirmait plus tôt en août, au nom de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, une aide financière de 294 000 $ consacrée à la poursuite des travaux de restauration de la maçonnerie des clochers de la Basilique- Cathédrale Sainte-Cécile, située à Salaberry-de-Valleyfield.

« La Basilique-Cathédrale Sainte-Cécile constitue un joyau historique pour toute notre communauté et il est important d’en assurer la préservation. À la suite de l’incendie majeur de septembre 2002 qui a ravagé la cathédrale, un moment d’une grande tristesse faut-il le rappeler, une grande mobilisation a permis de restaurer une grande partie du patrimoine religieux. Toutefois, les conséquences de ce drame sont encore présentes et l’équipe de la Fabrique de Sainte-Cécile travaille activement à la restauration des clochers afin de leur redonner le panache qui font la fierté de cette grande institution de chez nous. Je suis donc très fier de participer à la réalisation de ce projet », souligne Claude Reid, député de Beauharnois.

La Basilique-cathédrale Sainte-Cécile est considérée comme l’un des plus prestigieux lieux de culte au Canada en plus de figurer parmi les 20 basiliques au pays, reconnues par le Vatican. L’église actuelle a été construite en 1935.  

La somme consentie faisait partie de l’enveloppe totale de 15 M$ du Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux récemment annoncé par la ministre de la Culture et des Communications pour l’année 2020-2021.

Septembre

28 septembre 2020: Projet de loi 66: deux projets accélérés dans le comté de Beauharnois

Le gouvernement du Québec soulignait cet automne l’importance de l’adoption du projet de loi 66, loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure pour l'ensemble de la province. Dans la circonscription de Beauharnois et ses environs, deux projets figuraient dans ce document officiel déposé par la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel.

Parmi les projets qui touchent le comté de Beauharnois, on compte la construction de la Maison des aînés de Salaberry-de-Valleyfield et la construction d'un hôpital à Vaudreuil-Soulanges, établissement qui devrait accueillir ses premiers patients en 2026 selon l'échéancier original. 

La Coalition Avenir Québec défend le projet de loi comme « un immense atout pour l’avancement de plusieurs projets d’infrastructures. Nous réitérons avec le PL 66 la volonté gouvernementale de faire bouger les choses plus vite qu’à l’habitude à nos concitoyens. »

Octobre

20 octobre 2020 : Une connexion commerciale attendue à Salaberry-de-Valleyfield se concrétise

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield travaillait depuis de longs mois pour relier l’espace commercial du Walmart avec la rue Tougas et la zone commerciale voisine en octobre dernier quand le projet s’est finalement concrétisé. Après plusieurs années d’attente, le dossier prenait enfin forme puisque les travaux à cette fin se sont amorcés. 

Le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux, s’est rendu sur place pour constater le début des travaux réalisés par l’entreprise locale Ali excavation et permettant de relier à la rue Tougas les deux espaces commerciaux contiguës. 

« Je suis très satisfait que ce dossier débloque. La Ville travaille depuis très longtemps pour faire en sorte que l’espace commercial du Walmart connecte avec la rue Tougas et la zone commerciale voisine. Les grands gagnants seront les commerçants, les citoyens et les consommateurs de Salaberry-de-Valleyfield et de sa grande région qui bénéficieront d’un accès plus fluide et plus sécuritaire entre les différents commerces, sans utiliser le boulevard Mgr-Langlois », a commenté le premier magistrat en observant le chantier. 

Novembre

8 novembre 2020: Efforts maintenus pour sécuriser la route 138

À l’automne 2019, la route 138 qui relie la Municipalité de Sainte-Martine et la Ville de Mercier causaient la mort de huit personnes. Depuis, plusieurs actions ont été mises en place pour diminuer sa dangerosité lors de la période hivernale. 

Le lundi 16 décembre de la même année, une clôture à neige était installée sur une section de cette route où plusieurs personnes ont perdu la vie dans le passé. La zone touchée par cette démarche du Ministère des Transports s’étend sur 4.2 km. 

En 2020, le MTQ confirmait à l'administration municipale le début des travaux de réalisation de la bande rugueuse au centre de la route 138 entre Mercier et Sainte-Martine pour le lundi 9 novembre. 

Les clôtures à neige ont été également installées selon la même source. Rappelons qu’en 2019, l’instance province s’était engagée à réaliser plusieurs mesures afin de sécuriser ce tronçon routier emprunté par 9 700 à 19 500 véhicules selon les secteurs, dont: 

  • Réduction de la limite de vitesse à 80 km sur le tronçon touché; 
  • Augmentation de la surveillance policière;
  • Révision à la hausse des exigences liées à l’entretien de la route en période hivernale, notamment en ce qui a trait au déglaçage;
  • Mise en place de radars photo mobiles;
  • Amorce de démarche pour une plantation végétalisée; 

« Nous poursuivons nos efforts afin d’assurer la mise en place du plan d’action présenté par le MTQ en début d’année », précisait la mairesse de Sainte-Martine, Maude Laberge. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.