Publicité

5 décembre 2020 - 07:00

PANDÉMIE- COVID-19

29 nouveaux cas enregistrés dans la MRC du 26 novembre au 2 décembre

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Selon le dernier bilan émis par la Direction de la Santé publique de la Montérégie, 29 nouveaux cas d’infection ont été enregistrés entre le 26 novembre  et le 2 décembre dans la MRC de Beauharnois-Salaberry. 

En date du 2 décembre, la Direction de la Santé publique de la Montérégie recensait 86 décès, 37 cas actifs et 937 cas rétablis sur le territoire de Beauharnois-Salaberry depuis le début de la pandémie. 

Salaberry-de-Valleyfield, Beauharnois et Sainte-Martine sont les trois villes les plus touchées. Elles ont respectivement cumulé, depuis le début de la pandémie avec respectivement 771, 171 et 60 cas. 

En date du 3 décembre, les écoles suivantes ont signalé au moins un cas aux autorités au cours des deux dernières semaines: 

- École Montpetit (Saint-Chrysostome); 

- École Edgar-Hébert;

- École Saint-Agnès;

- École Arthur-Pigeon; 

- École de la Baie-Saint-François;

Cumulatif des cas depuis le début de la pandémie

Depuis le début de la pandémie, plus de 900 cas d'infection ont été signalés, sur le territoire de Beauharnois-Salaberry. Selon les données partagées par la Direction de la santé publique de la Montérégie, les cas se répartissent comme suit: 

- Salaberry-de-Valleyfield: 771 cas;

- Beauharnois: 171 cas;

- Saint-Étienne-de-Beauharnois: 17 cas; 

- Sainte-Martine: 60 cas;

- Saint-Urbain-Premier: 16 cas; 

- Saint-Louis-de-Gonzague: 22 cas; 

- Saint-Stanislas-de-Kostka: 13 cas; 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.