Publicité

28 novembre 2020 - 10:00

Pétition remise à l'Assemblée nationale cette semaine

7000 signatures pour maintenir le Centre Mère-Enfant à Salaberry-de-Valleyfield

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La conseillère municipale de Salaberry-de-Valleyfield, maman et grand-maman France Chenail s'est rendue à Québec cette semaine avec d'autres intervenants en lien avec le dossier du Centre Mère-Enfant. L'objectif? Déposer à l'Assemblée nationale une pétition de 7000 signatures pour s'opposer à la délocalisation future de dix services, dont celui du Centre Mère-Enfant de l'Hôpital du Suroît vers le futur centre hospitalier de Vaudreuil-Soulanges. 

En complétant cette étape, la population des MRC de Beauharnois- Salaberry et du Haut St-Laurent exige que le ministre de la santé et le gouvernement de la CAQ modifient la décision du Centre Intégré de la Santé et des Services Sociaux de la Montérégie –Ouest (CISSSMO) de transférer dix services de l’Hôpital du Suroît vers le nouvel hôpital à construire à Vaudreuil-Dorion

En contexte de pandémie ce sont plus de 7 000 signatures qu’on a recueillies pour exiger le maintien du Centre Mère- Enfant à Valleyfield. Et tout aussi significatif, 74 résolutions exprimant la même exigence ont été adoptées par les municipalités, les MRC, les associations, les groupes communautaires, la Chambre de Commerce et de l’Industrie et les syndicats de la région.

Le gouvernement a décidé de construire un nouvel hôpital à Vaudreuil-Dorion pour répondre à l’explosion démographique de cette région. Le comité Sauvons le Centre Mère-Enfant de Valleyfield salue cette décision, mais pas au prix de transformer radicalement la mission de l’Hôpital du Suroît en l’amputant de sa mission d’hôpital régional pour la population du sud-ouest du Québec. Ce n’est pas en déshabillant Valleyfield pour habiller Vaudreuil-Dorion qu’on répond aux besoins de femmes, de familles et d’une population particulièrement défavorisée et sans service de transport, soutien le regroupement. 

Si ce déménagement se concrétise, certaines familles se retrouveront à  à plus d’une heure de services hospitaliers de proximité et essentiels. Les 2/3 de la population relativement aisée de Vaudreuil-Soulanges habitent des municipalités qui font partie de la région métropolitaine de Montréal. Le futur hôpital de Vaudreuil est nécessaire pour répondre aux besoins de cette population qui constitue une extension du West-Island de Montréal, ajoute le comité de mobilisation par voie de communiqué. 

Il en va autrement de Beauharnois-Salaberry et du Haut St-Laurent qui, avec une population parmi les plus défavorisées de la Montérégie, constitue une région autonome du réseau métropolitain de Montréal.

Il y a une vingtaine d’années, il était possible pour les femmes du Haut-St-Laurent d’accoucher à l’Hôpital de Huntingdon. Suite à sa transformation en CHSLD, il fallait se rendre à l’Hôpital d’Ormstown pour accoucher, jusqu’à ce que ce service soit abandonné pour être transféré à Valleyfield. Et aujourd’hui le CISSSMO veut fermer le Centre Mère-Enfant de Valleyfield pour centraliser tous les accouchements à Vaudreuil-Dorion, zone métropolitaine de Montréal.

La Ville de Salaberry-de- Valleyfield est reconnue comme « Cité Régionale » par l’Union des Municipalités du Québec, comme moteur économique du Suroît. L’accessibilité à des services de santé est un critère majeur pour l’établissement d’une entreprise. Le déménagement à Vaudreuil-Dorion des services d’accouchement, de néonatalité, de pédiatrie, de gynécologie, d’audiologie, d’ophtalmologie, de chirurgie de l’œil, d’échographie transoesophagienne, de mammographie stéréotaxie CRID et de médecine nucléaire, en plus de défavoriser une population déjà défavorisée, portera un dur coup à l’avenir économique de la région du Suroît, avance le regroupement. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.