Publicité

4 novembre 2020 - 14:00 | Mis à jour : 14:01

Direction de la Santé publique de la Montérégie

COVID-19 : 40 nouveaux cas en quelques jours dans Beauharnois-Salaberry

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Selon le dernier bilan émis par la Direction de la Santé publique de la Montérégie le 3 novembre, 959 nouveaux cas d’infection à la COVID-19 ont été enregistrés entre le 26 octobre et le 1er novembre sur le territoire montérégien. De ce nombre, 40 ont été recensés dans Beauharnois-Salaberry. 

Salaberry-de-Valleyfield, Beauharnois et Sainte-Martine sont les trois villes les plus touchées. Elles ont respectivement cumulé, depuis le début de la pandémie, 712, 148 et 58 cas. 

Malgré les inégalités entre les régions, le contrôle de la pandémie de COVID-19 « va mieux chez nous qu’ailleurs, mais on doit rester prudents », a déclaré le premier ministre du Québec, François Legault, en point de presse ce mardi.

Ainsi, depuis le 1er septembre, date fixée par le gouvernement comme début officiel de la deuxième vague,  le Québec présente un taux de 61 décès cumulatifs, attribuables au coronavirus, par million d'habitants.

Celui-ci est de 77 au Royaume-Uni, 98 en France, 145 aux États-Unis, 153 en Espagne et 165 en Belgique. Dans les pays comparables, seule l'Allemagne obtient de meilleurs résultats que le Québec de souligner M. Legault.

Cumulatif des cas depuis le début de la pandémie

Selon les données partagées par la Direction de la santé publique de la Montérégie, les cas se répartissent comme suit: 

- Salaberry-de-Valleyfield: 712; 

- Beauharnois:  148;

- Sainte-Martine: 58; 

- Saint-Urbain-Premier: 16; 

- Saint-Louis-de-Gonzague: 16; 

- Saint-Étienne-de-Beauharnois: 15; 

- Saint-Stanislas-de-Kostka: 13; 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.