Publicité

30 septembre 2020 - 14:00

Entrevue vidéo

Le rêve ultime d'un trentenaire malade

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Voir la galerie de photos

Francis Portelance a 33 ans. Il vit avec un cancer de l'estomac depuis 2017. Il est maintenant stade 4, après une récurrence découverte au printemps 2020. Selon ses docteurs, son cancer est incurable. Il pourrait en mourir dans les prochains mois, les prochaines années, personne ne peut le prédire.

Malgré les épreuves, en dépit des défis du quotidien, Francis et sa conjointe, Véronique Boilard, des résidents de L'Île-Perrot, espèrent un miracle, mais avant tout, ils espèrent du temps; du temps pour réaliser un rêve, un projet.

Lorsque la pandémie sera maîtrisée, Francis veut retourner à Disney World avec sa famille, dont ses deux enfants, Frédéric (10 ans) et Élisabeth (5 ans). Celle-ci est autiste et Disney World est un endroit qu'elle adore, où tout est adapté pour elle. « Nos visites à Disney World dans le passé sont dans nos plus beaux souvenirs », explique Mme Boilard. « Ce voyage viendrait adoucir notre quotidien, mais par-dessus tout, il viendrait mettre au baume sur le coeur de nos enfants qui savent que le temps avec papa est précieux. »

Campagne de sociofinancement

Afin de se permettre d’espérer faire cet ultime voyage, Véronique Boilard a lancé une campagne de sociofinancement via la plateforme GoFundMe. L’objectif est d’amasser 10 000$ pour couvrir les frais du voyage. 

« Nous voulons faire un voyage de deux semaines à Disney World. Nous espérons y aller pour l'automne 2021, ce qui donnerait le temps au Coronavirus de grandement diminuer », conclut Mme Boilard.

Voyez ici, l’entrevue complète accordée par le couple, à l’équipe de Néomédia Vaudreuil-Soulanges.

Pour soutenir la famille et l’aider à atteindre son objectif, visitez gofundme.com/f/francis-bucket-list.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.