Publicité

4 septembre 2020 - 08:00

Plus d'une quinzaine de Québécois ont été infectés à la bactérie Salmonella

L'ACIA procède au rappel de pêches provenant des États-Unis

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Près d’une cinquantaine de personnes au pays, dont plusieurs au Québec ont été infectés à la bactérie Salmonella par de nombreuses variétés de pêches fraîches importées des États-Unis.

C’est ce que rapporte l’Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) qui avise les consommateurs, les distributeurs, les fabricants et les établissements de services alimentaires que l’entreprise Prima Wawona, située à Fresno, en Californie.

D'après les résultats de l'enquête à ce jour, l'éclosion est liée aux pêches de l'entreprise Prima Wawona aux États-Unis. L'ACIA a émis un avis aux consommateurs concernant les pêches rappelées par l'entreprise Prima Wawona, vendues du 1er juin 2020 au 22 août 2020 au Canada.

Ces pêches comprennent des pêches jaunes, blanches et biologiques qui ont été vendues sous diverses marques :

  • Extrafresh;
  • Harvest Sweet;
  • Prima;
  • Sweet 2 Eat;
  • Sweet O;
  • Sweet Value;
  • Wawona;
  • Wegmans

Les personnes ayant contracté la bactérie sont tombées malades entre juin et août 2020. Onze personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n’a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de 0 à 91 ans. La majorité des cas (58 %) sont des femmes.

Il est donc fortement conseillé d’éviter de manger, d'utiliser, de vendre ou de servir les pêches de l'entreprise Prima Wawona visées par le rappel ou tout produit en contenant. 

Les pêches cultivées au Canada ne sont pas touchées par cet avis.

L’ACIA recommande toutefois d’éviter de consommer les fruits en cas de doutes sur la provenance. 

Comme l'enquête est toujours en cours, il est possible que l'on trouve d'autres sources, et d'autres avis de rappel d'aliments liés à cette éclosion pourraient être émis. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.