Publicité

31 juillet 2020 - 08:00

À Saint-Louis-de-Gonzague et à Saint-Étienne-de-Beauharnois

300 automobilistes sensibilisés à l’interdiction du cellulaire au volant

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

La campagne de sécurité routière Pas de cell au volant, c’est gagnant ! a poursuivi ses activités de sensibilisation auprès des usagers de la route, alors que des opérations policières préventives ont récemment eu lieu.

Depuis quelques semaines, les gens de la région ont pu constater que cette campagne est d’ailleurs promue et affichée via les panneaux de signalisation et électroniques municipaux, grâce à la précieuse collaboration des municipalités.

Les policiers et cadets de la Sûreté du Québec, accompagnés d’agents de la Sécuri-Parc, ont en effet réalisé deux opérations de sensibilisation le 30 juillet dernier, lors desquelles un total estimé de 300 automobilistes à Saint-Louis-de-Gonzague (200) et à Saint-Étienne-de-Beauharnois (100) ont été informés des conséquences de l’utilisation du cellulaire au volant.

On a donc rappelé aux usagers de la route, qu’en situation d’infraction, l’automobiliste fautif était passible d’une amende de 489 $ et d’une perte de 5 points d’inaptitude.

Objectif et partenaires de campagne

Ces opérations ont pour objectif de sensibiliser la population aux conséquences de la distraction au volant qui constitue d’ailleurs l’une des premières causes de collisions à survenir sur le réseau routier.

Cette campagne régionale de sécurité routière mobilise de nombreux partenaires au côté de la MRC, en l’occurrence les municipalités, la Sûreté du Québec, le

Service de Police de Châteauguay, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) ainsi que le Conseil de la Culture de la MRC.

Au cours des prochains jours, la campagne poursuivra ses activités de prévention à l’ensemble des autres municipalités de la MRC.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.