Publicité

5 juin 2020 - 11:00

40 logements abordables verront le jour

La SHQ autorise la construction de deux projets d'habitation à Salaberry-de-Valleyfield

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Malgré la situation actuelle, le gouvernement provincial, via la Société d’habitation du Québec, continue d’assurer le développement de l’habitation communautaire sur l’ensemble de son territoire. Dans cette optique, l’instance donne le feu vert à la construction de deux projets d’habitation à Salaberry-de-Valleyfield

C’est en ce vendredi 5 juin que le député de Beauharnois, Claude Reid et le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux ont souligné le démarrage des chantiers sur le territoire. 

« Depuis de très nombreuses années, notre municipalité appuie des projets de logements sociaux qui émergent de notre milieu communautaire. Nous sommes fiers de participer financièrement à la réalisation de projets de construction résidentielle qui favoriseront l’épanouissement de nos citoyens tout en procurant du logement abordable pour tous », précise d’entrée de jeu le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux. 

Ceux-ci nécessiteront un engagement financier de 4M$ et la création de 40 logements abordables. À terme, ces initiatives représentent un investissement totalisant près de 9,5 M$ et participeront activement à la relance de l’économie de la région.

« Grâce au soutien financier de la Société d’habitation du Québec, ces deux projets pourront enfin se concrétiser. Bientôt, la communauté de Salaberry-de-Valleyfield s’enrichira de nouveaux logements pour les familles qui pourront bénéficier d’un environnement sécuritaire et adapté à leurs besoins. La réalisation de ces projets démontre bien que, collectivement, nous pouvons supporter notre communauté par la construction d’habitations qui visent à soutenir l’ensemble de nos citoyens », ajoute le député de Beauharnois, Claude Reid. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.