Publicité

28 mai 2020 - 09:00 | Mis à jour : 12:12

Fonds d'urgence pour l'appui communautaire

537 748 $ pour soutenir les organismes de la région

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L'organisme Centraide des Régions du centre-ouest du Québec lance un appel à sa communauté dans le cadre du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire (FUAC). Ce dernier  octroie un soutien financier aux organismes de bienfaisance et d’autres donataires reconnus qui adaptent leurs services de première ligne afin de soutenir les Canadiens vulnérables pendant la pandémie de COVID-19.

Centraide des Régions du centre-ouest du Québec, par le biais de son bureau régional du Sud-Ouest du Québec dispose d'une enveloppe de 537 748 $ pour appuyer financièrement les ressources de son secteur. Ces montants proviennent des députés Claude DeBellefeuille (Bloc Québécois-Salaberry-Suroît) et Peter Schiefke (PLC- Vaudreuil-Soulanges). 

« Pour relever les immenses défis lancés par la pandémie COVID-19, il est primordial de répondre d’une seule et même voix, toutes allégeances politiques confondues. À titre de députés de la Chambre des communes, on ne peut que saluer l’aide accordée via le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire. Ces sommes démontrent l’importance de soutenir nos communautés par le biais, entre autres, des six bureaux régionaux formant le grand réseau Centraide Régions centre-ouest du Québec. Nous sommes confiants que les demandes qui seront acheminées aux comités locaux seront traitées avec diligence. À terme, grâce à ce soutien financier, les organismes requérants sauront une fois de plus être à la hauteur des attentes! », indique la directrice générale Colette Cummings. 

Les organisations qui souhaitent déposer une demande au Fonds d’urgence pour l’appui communautaire (FUAC) sont invitées à consulter les critères d’admissibilité et compléter le formulaire au plus tard le 19 juin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.