Publicité

21 mai 2020 - 07:00 | Mis à jour : 14:21

COVID-19

Plus de 300 cas confirmés dans la MRC de Beauharnois-Salaberry

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En date du mercredi 20 mai, la Direction de santé publique de la Montérégie a publié les plus récentes statistiques en lien avec la COVID-19. Sur son territoire, on compte maintenant 5523 cas positifs depuis le début de la crise. De ce nombre, près de la moitié, soit 2447 des gens atteints sont considérés comme guéris. La MRC de Beauharmois-Salaberry demeure toujours au 5e rang des plus infectées avec 322 cas.

À lire aussi: 

Transformation de la récolte pour une bonne cause: l'affaire à fait...patate

Toujours à l’échelle régionale, on répertorie 189 personnes hospitalisées pour traiter des complications dues à cette maladie. De ce nombre, 19 reposent aux soins intensifs. Malheureusement, le nombre de décès frôle maintenant les 300 avec 294 à ce jour. 

Voici donc les statistiques par MRC de la Montérégie en ordre décroissant: 

1) Agglomération de Longueuil: 2623;

2) MRC de Roussillon: 556; 

3) MRC de Vaudreuil-Soulanges: 517;

4) MRC de la Vallée-du-Richelieu: 398;

5) MRC de Beauharnois-Salaberry: 322; 

6) MRC du Haut-Richelieu: 283;

7) MRC de Marguerite-d’Youville: 270;

8) MRC des Maskoutains: 228;

9) MRC des Jardins-de-Napierville: 116; 

10) MRC de Rouville: 89; 

11) MRC Pierre-de-Saurel: 39; 

12) MRC du Haut-Saint-Laurent: 30; 

13) MRC d’Acton: 19; 

Notons qu’au moment de l’extraction des données, le territoire de résidences de 33 cas confirmés restait à déterminer. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.