Publicité

1 mai 2020 - 12:00

PANDÉMIE- COVID-19

Le Coin des lutins de Coteau-du-Lac remet 2000 masques au CISSSMO

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le jeudi 23 avril, le personnel de la garderie Le Coin des lutins de Coteau-du-Lac a remercié, à sa façon, les travailleurs du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO). C’est par le biais d’un don de 2000 masques à l’établissement de santé que la direction du CPE tenait à faire sa part. 

À lire aussi: 

Réouverture graduelle des régions du Québec dès le 4 mai

« Cette initiative a pris naissance lorsque le conjoint d’une infirmière qui travaille avec nous a demandé à la direction de notre CPE, qui commandait des masques pour nous, d’en commander plus pour l’hôpital. Pour nous, c’est notre manière d’aider le réseau de la santé, mais aussi de féliciter les travailleurs pour leur travail. On est très contents qu’il soit là », précise la direction de la garderie, Annie Viau. 

Concrètement, les masques serviront aux employés du département de l’oncologie et de l’hémodialyse du Centre hospitalier du Suroît. « On est rassuré par ce don, car en ce moment, c’est difficile de commander une grande quantité de masques. Dans notre seule unité, on en utilise environ 250 par jour. Depuis le début de la crise, on essaie de rationaliser au maximum leur utilisation, mais des gestes comme ceux-là sont appréciés », confie le chef de ce département à l’Hôpital de Valleyfield, Samuel Laplante. 

Il qualifie de très rare, même en ce temps de pandémie, un tel don de masques au CISSSMO. « C’est plaisant de voir la solidarité qui s’est créée dans la région en ces temps difficiles, que ce soit en dons de masques ou d’autres équipements utiles comme du désinfectant pour les mains », conclut-il. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.