Publicité

1 mai 2020 - 09:35 | Mis à jour : 13:50

Aide financière des trois députés de la région

Une cinquantaine d'organismes du Suroît se partagent 650 000$

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les députés provinciaux des comtés de Beauharnois, Huntingdon et Soulanges, respectivement Claude Reid, Claire Isabelle et Marilyne Picard s’unissent pour supporter les organismes communautaires du territoire. Ils remettent près de 650 000$ à une cinquantaine d’organismes du Suroît de premières lignes afin de les supporter dans l’aide offerte aux citoyens au quotidien. 

À lire aussi: 

Réouverture graduelle des régions du Québec dès le 4 mai

Bien que la liste des bénéficiaires demeure confidentielle, on sait que des causes appuyant l’action bénévole, le secteur alimentaire, l’hébergement et la santé mentale sont parmi celles qui recevront un chèque au cours des prochains jours. Ce montant est issu du programme de Soutien à l’action bénévole et d’une récente bonification par le gouvernement du Québec des programmes soutenant les missions de base de ces mêmes organismes. 

« Nous traversons une crise exceptionnelle et sans précédent, le travail des organismes communautaires de première ligne dans la communauté permet ainsi de maintenir le filet de sécurité sociale dans notre région et de répondre aux besoins de nos citoyens touchés par cette crise. Je les remercie et salue leur travail », indique le représentant de la circonscription de Beauharnois à l’Assemblée nationale, Claude Reid. 

En cette période de crise historique au Québec et dans le monde, le trio d’élus estime qu’il faut saluer le travail de ces organisations, de leur personnel et surtout les bénévoles, qui se dévouent quotidiennement à venir en aide aux personnes, aux familles et aux enfants dans le besoin.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.