Publicité

24 avril 2020 - 11:00

PANDÉMIE- COVID-19

Trois résidences pour aînés toujours sous surveillance dans la région

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En date du vendredi 24 avril, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a mis à jour la liste des CHSLD et des RPA où la situation en lien avec la COVID-19 est toujours sous surveillance. Dans la MRC de Beauharnois-Salaberry, trois milieux de vie pour aînés figurent dans cette liste. 

À lire aussi: 

Réouvertures des écoles et des entreprises: plans déposés la semaine prochaine

Le premier, où la situation est plus critique est la Résidence Quatre Saisons de Salaberry-de-Valleyfield, située sur la rue Académie. Celle-ci est classée « rouge », soit comme ayant au moins 25 % de ses résidents infectés. Dans les faits, c’est 25 personnes demeurant sur place qui ont été déclarées positives à la COVID-19 à ce jour , soit 50 % des résidents au total, au sein de la résidence pour aînés. 

La seconde résidence prend place à Beauharnois et est catégorisée sous l’onglet « orange », ce qui signifie qu’entre 15 % et 25 % de ses résidents sont atteints de la COVID-19. Selon les récentes données rendues publiques, c’est 13 résidents de l’endroit qui combattent actuellement ce virus, ce qui représente 20 % des aînés qui y habitent. 

Au troisième rang, on retrouve la Résidence Quatre Saisons - Bellerive qui fait partie de la catégorie « jaune », soit celle où 15 % et moins des résidents sont infectés. Sur place aussi, 13 aînés ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19, pour un total de 8 % des résidents. 

Enfin, soulignons qu’au moment d’écrire ces lignes, il n’a pas été possible de rejoindre les dirigeants de ses résidences afin d’obtenir leurs commentaires sur la situation touchant ces milieux de vie. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.