Publicité

3 avril 2020 - 10:45

PANDÉMIE COVID-19

La pénurie de matériel inquiète les paramédics

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Ce sont plus de 300 cas suspectés, dont 30 confirmés que les équipes de la CÉTAM ont été appelées à transporter depuis le début de la crise sanitaire. 

À lire aussi sur le même sujet: 

En date du 1er avril, la Montérégie comptait 486 cas de COVID-19

Soucieuse de bien desservir la population, c’est surtout la santé de ses paramédics qui est au cœur des préoccupations de la coopérative. « Ils entrent directement dans les maisons des gens en espérant avoir toutes les informations nécessaires à leur sécurité. Ils transportent jusqu’aux centres hospitaliers des gens inquiets, malades, et cela, confinés dans un environnement très exigu », souligne la coopérative via un communiqué.

Depuis le début de la crise, les inventaires d’équipements de protection individuels (ÉPI) sont préoccupants et plus particulièrement, les masques N95. Les paramédics connaissent par cœur le protocole, mais encore faut-il qu’ils aient tout l’équipement nécessaire. Toujours aussi mobilisés et dédiés, les membres paramédics de la coopérative ne souhaitent qu’une chose : qu’ils puissent disposer des équipements de protection adéquats.

« Ce que tu souhaites le plus au monde c’est aider ton patient, mais surtout être équipé adéquatement », conclut Martin Benoit, directeur général de la CETAM.

Rappelons que Québec a annoncé qu'une partie des commandes de matériel de protection personnel étaient arrivées et que d'autres sont à venir, ce qui permet de maintenir les réserves pour encore une semaine.

La direction de la CETAM demeure en constante communication avec la Sécurité civile, les services d’urgence, les centres hospitaliers et le gouvernement pour passer à travers cette crise sans précédent.

Conseils à la population

Si vous avez des symptômes de la COVID19, composez le 1 877 644-4545, au lieu du 811, et isolez-vous en attendant les directives appropriées. Il est de votre responsabilité de répondre honnêtement aux questions qui vous seront posées. Une personne déclarée positive, mais tout de même en état de se rendre à l’hôpital par ses propres moyens, s’il a reçu cette directive de la santé publique, devrait privilégier ce moyen.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.