Publicité

30 mars 2020 - 15:16 | Mis à jour : 15:21

PANDÉMIE- COVID-19

Service d'appels pour les ainés grâce au CAB Beauharnois

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le Centre d’action bénévole a de nouveau fait appel à la générosité de la population pour l’aider à tisser un filet de sécurité protégeant les aînés confinés à résidence. Un service d’appels permettra de les soutenir pour traverser la crise du coronavirus et ce, grâce à la mise en place d’une équipe de 45 bénévoles dédiés à ce service.

À lire aussi sur le même sujet: 

Les commerces essentiels fermés le dimanche pour tout le mois d'avril

 

En effet, plus de 650 personnes âgées de plus de 70 ans seront contactées par téléphone une fois ou plus par semaine par les bénévoles.  Ce service a pour but de jaser, d’apporter du réconfort et de s’enquérir des besoins spécifiques des aînés pour les acheminer vers le CAB. Mais également, de les sensibiliser sur les fraudes possibles en ces temps particuliers que nous vivons. Cet appel permet également de les stimuler et de les encourager à faire des choses agréables pour garder le moral. Bien sûr, les normes strictes du CAB en matière de sécurité ont été maintenus. Ainsi, la vérification des antécédents judiciaires a été effectuée pour chaque bénévole.

« Puisque le Québec est en confinement, il est important de briser l’isolement. Un simple coup de fil passé sur une base régulière est sans contredit une action bienfaisante, et ce, tant pour la personne qui appelle que pour celle qui reçoit cet appel. C’est ce qu’on appelle une formule gagnante. » Mentionne la directrice générale du CAB Madame Louise Lebrun.

Ainsi, grâce aux 45 bénévoles « anges gardiens » du CAB, un filet de sécurité fort et protecteur vient entourer les aînés confinés à résidence de tout son territoire.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.