Publicité

19 mars 2020 - 14:38 | Mis à jour : 14:55

PANDÉMIE COVID-19

L’équipe de Moisson Sud-Ouest poursuit ses services, mais a des besoins urgents

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Moisson Sud-Ouest, souhaite rappeler qu’elle poursuit ses services essentiels, malgré le vandalisme sur deux de ses camions le weekend dernier et la pandémie actuelle.

« Nous avons effectivement été victimes de vandalisme important sur nos deux camions, dans la nuit de samedi à dimanche dernier. Disons que ça complique grandement notre travail qui est déjà difficile en temps de pandémie. Un camion de location a, toutefois, été mise en service dès le lendemain pour répondre aux besoins », de dire Geneviève St-Jacques Thériault, directrice développement et philanthropie.

Compte tenu des conséquences économiques et sociales de la pandémie, les personnes qui vivent dans la précarité auront d’autant plus besoin d’aide alimentaire. La priorité pour l’organisme est donc d’assurer l’approvisionnement, tout en prenant les mesures préventives recommandées par le gouvernement ainsi que la direction de la santé publique du Québec. Moisson Sud-Ouest sera donc en mesure de faire une distribution efficace, cohérente et équitable, dans l’ensemble du Suroît.

La ruée de la population dans les marchés d’alimentation au cours des derniers jours aura entraîné une absence de surplus dans ces commerces et a pour conséquence directe une baisse drastique des stocks de denrées qui transitent par l’organisme.

Des mesures pour atténuer les contacts

Afin d’assurer le bien-être des personnes, des denrées et des organismes partenaires, Moisson Sud-Ouest a mis en place plusieurs mesures de prévention en lien avec l’évolution du COVID-19. Son personnel suit des directives strictes pour limiter la propagation du virus. Notons également, qu’afin de réduire les risques, les organismes accrédités doivent respecter les heures déterminées pour la cueillette de commandes de denrées, venir une seule personne à la fois, se désinfecter les mains à l’entrée.

« On demande aux gens qui souhaitent nous aider de le faire via des dons monétaire, en ligne à l’adresse moissonsudouest.org. Ça évite les contacts et c’est plus sécuritaire pour tout le monde », ajoute la directrice.  Un appel particulier aux établissements commerciaux

« On invite aussi les établissements commerciaux qui disposent de surplus de nourritures à nous contacter au 450-377-7696. On s’attend à avoir une hausse importante des demandes dans les prochaines semaines, donc tous les dons provenant des principaux marchés d’alimentation et restaurants de la région sont les bienvenus », conclut Mme St-Jacques Theriault.

À ce jour, 18 organismes de première ligne sont toujours ouverts sur les territoires de Beauharnois-Salaberry, Haut-Saint-Laurent et Vaudreuil-Soulanges afin d’offrir des services à la population vivant de l’insécurité alimentaire. Ce sont principalement des services de dépannage alimentaire et d’hébergement. Notre mission est d’autant plus essentielle pour les personnes en situation de vulnérabilité durant cette période.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.