Publicité

10 mars 2020 - 07:00

En 2019

Saint-Stanislas-de-Kostka: reconnue comme un modèle d’excellence

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L’année 2019 a été riche en reconnaissances pour la Municipalité de Saint-Stanislas-de-Kostka. C’est que la localité a été reconnue comme étant un modèle d’excellence par l’Union des Municipalités du Québec (Mai 2019), l’Association des directeurs municipaux du Québec et l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur « affaires municipales ».

Ce sont les changements apportés dans la gestion quotidienne et organisationnelle, augmentant ainsi l'efficience pour les différents services aux citoyens qui ont valu ces reconnaissances à l’administration municipale.

Cette nouvelle façon de faire à être implantée par Maxime Boissonneault, directeur général, dès son arrivée en poste en 2015. Alors qu’à cette époque, l’organisation municipale était très centralisée, le jeune cadre voulait offrir plus d’autonomie aux professionnels municipaux.

Pendant quatre ans, il a donc conjugué ses efforts pour mettre en place un nouvel organigramme responsable. Le secret? Tous les employés ont des rôles à jouer, mais ceux-ci ne sont pas détaillés par des tâches spécifiques afin de favoriser une approche plus globale.

Fait intéressant: les employés peuvent soumettre des projets au Bureau de projets de la municipalité, formé de la direction générale, des affaires juridiques et de l’aménagement. Ce comité va ensuite présenter le dossier au conseil municipal qui débloquera, ou non, du budget pour le réaliser.

Une inspiration pancanadienne

Lors de la consultation citoyenne réalisée en janvier, près de 80 % des répondants ont affirmé que l’écoute et l’importance accordée aux demandes formulées à la municipalité sont acceptables à absolument acceptables. Le modèle inspire actuellement jusqu'au Nouveau-Brunswick afin d'augmenter les services aux citoyens.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.