Publicité
2 mars 2020 - 08:00

Enveloppe budgétaire de 5000$ pour la réalisation de projets citoyens

Budget participatif: la Ville de Salaberry-de-Valleyfield veut entendre ses citoyens

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Pour la toute première fois de son histoire, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield invite ses citoyens à être partie prenante d’un budget participatif. Cette démarche vise à leur permettre de soumettre un projet pour améliorer la vie de leur quartier. Pour la première année de mise en branle de ce projet, seul le district Robert-Cauchon a été ciblé. 

« On veut être prudent et démarrer lentement. C’est pourquoi le conseil a débloqué un montant de 5000$ pour la réalisation de projets proposés par les citoyens de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield mais qui devront prendre place dans ce secteur de la municipalité. Si la réponse est bonne, on pourrait étendre l’initiative à tous les quartiers l’an prochain avec une plus grosse enveloppe budgétaire », précise le maire, Miguel Lemieux. 

Dès aujourd'hui, petits et grands projets, dans la mesure du possible, pourront être déposés, et ce, jusqu’au 1er mai. Par la suite, un comité formé par la municipalité analysera ceux-ci et cinq d’entre eux seront soumis au vote du public, dans le but d’être réalisé. « Il est difficile à cette étape de dire combien de projets seront soumis au vote populaire parce qu’on ne sait pas combien ils coûteront à réaliser. On espère que tous les citoyens de Salaberry-de-Valleyfield saisiront l’occasion et déposerons des projets pour améliorer la qualité de vie de leurs pairs », ajoute-t-il. 

Critères à respecter 

Pour déposer un projet, il faudra répondre à deux critères de base. Premièrement, il faut être âgé de 18 ans et plus ou de 14 à 17 ans et être accompagné d’un adulte lors du dépôt du formulaire d’inscription au Service récréatif et communautaire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Deuxièmement, le projet devra obligatoirement prendre place dans le quartier Robert-Cauchon.

En entrevue avec Néomédia Valleyfield, Annie Jalbert-Desforges, coordonnatrice à la vie communautaire à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield image le type de projets qui pourraient être déposés dans le cadre de cette démarche. 

Notons que l’organisme Pour un réseau actif dans nos quartiers (PRAQ) collaborera à l’évaluation des projets soumis. «  Le développement du sentiment d’appartenance et la promotion de la vie de quartier sont des piliers de notre mission. Il est donc normal qu’on s’implique dans cette initiative », confie la directrice générale, Elizabeth Gaulin. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.