Publicité

12 février 2020 - 12:50

Salaberry-de-Valleyfield

Un dîner-conférence pour célébrer la femme le 12 mars

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le féminisme, la persistance des inégalités, les mythes anti-féministe et les stratégies d’action seront des thèmes abordés le jeudi 12 mars à Salaberry-de-Valleyfield. À cette date, le Comité 8 Mars, formé d’organismes de la région, convie les femmes à une activité spéciale tenue dans le cadre de la Journée internationale de la femme.

« Comme cette journée tombe un dimanche, nous avons décidé de tenir un dîner-conférence le jeudi suivant pour toutes les femmes de la MRC de Beauharnois-Salaberry intéressées. Par conséquent, on leur donne rendez-vous à la salle Lucien-Leboeuf du Centre sportif et culturel de Saint-Timothée de 11h15 à 13h30 », précise Jenny Foisy du Centre D’Main de Femmes.

En plus de déguster un repas froid et des boissons non alcoolisées sur place, les participantes pourront entendre Marie-Ève Surprenant. L’autrice du livre « Manuel de résistance féministe » prononcera une allocation éducative et de sensibilisation sur les thèmes cités plus haut.

Une tradition pour faire le point sur les actions

Pour L’Accueil pour Elle, Option Ressource Travail, Ps Jeunesse, le C.A.L.A.C.S. La Vigie, CRESO volet immigration et le centre D’Main de Femmes qui composent le Comité 8 Mars, cette journée qui rend hommage à la gente féminine est devenue une tradition. « Elle nous permet de faire le point sur nos actions et de nous rappeler le sens et l’origine de cette journée. Bien que l’égalité de droit se soit renforcée  durant les années 2000 au Québec, des progrès restent à faire pour améliorer la vie des femmes », ajoute-t-elle.

En terminant, précisons que les femmes intéressées par cette rencontre peuvent réserver leur place à celle-ci auprès du Centre D’Main de Femmes. Aucun billet ne sera vendu sur place.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.