Publicité

7 février 2020 - 08:16 | Mis à jour : 08:17

Gens de chez nous

«Nous sommes là pour votre sécurité. Laissez-nous une chance» - Marc Sauvé

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Qui dit accumulation de neige, dit aussi opération déneigement. En cette journée où plus d’une vingtaine de centimètres de neige sont attendus sur la région, Marc Sauvé, un déneigeur d’expérience de Saint-Polycarpe invite les automobilistes à la prudence, spécialement en présence d’une déneigeuse.

« J’aimerais sensibiliser les gens au fait que nous ne sommes pas sur la route pour nuire au trafic. Au contraire, nous sommes là pour nous assurer que les routes sont sécuritaires », souligne celui qui assure le déneigement des quelque 65 kilomètres de route qui forment la Municipalité de Saint-Polycarpe depuis maintenant 15 ans. « Tous les déneigeurs vivent la même réalité. Parfois, les gens nous suivent tellement de près qu’on ne peut même pas voir leurs lumières. C’est dangereux pour nous, mais bien plus pour eux. »

M. Sauvé ajoute que les règles de sécurité routière sont les mêmes que l’automobiliste se retrouve derrière une voiture ou une déneigeuse. « Il est important de laisser assez d’espace entre les véhicules et de se tenir loin derrière », précise-t-il. « Nous le savons que nous prenons de la place et nous les voyons, les files de voitures qui se forment derrière notre machinerie, mais nous sommes là pour vous dégagez la route, pour que les chemins soient sécuritaire pour vous, laissez-nous une chance. »

Avoir la passion pour son métier

Marc Sauvé est employé de la municipalité en tant que déneigeur depuis une quinzaine d’années. Il y occupe également les postes d’inspecteur municipal et de directeur adjoint du Service des incendies. « Disons que mes journées sont bien remplies », lance  celui qui veille à ce que l’ensemble du réseau routier de la municipalité soit déneigé, et ce, jour et nuit.

« À deux déneigeuses, faire le tour de la municipalité prend environ 3 h 30. Évidemment, tant qu’il y a des accumulations, nous continuons toujours de déneiger. Une fois que ça arrête, on reprend la route pour mettre du sel quand c’est nécessaire », dit celui qui voue une réelle passion pour son métier. « Être déneigeur c’est un monde à part. Il faut vraiment être passionné pour faire ce métier. »

Près de 50 ans de déneigement

Contrairement à plusieurs municipalités qui préfèrent faire appel aux services d’un entrepreneur, Saint-Polycarpe est l’une des rares qui s’occupe elle-même du déneigement de ses rues.  C’est suite à la tempête du siècle de 1971 que l’administration de Saint-Polycarpe s’est équipée pour prendre en charge le déneigement de ses routes. « Après la tempête, la municipalité s’est procuré deux déneigeuses des souffleuses et a aménagé un garage. C’est donc depuis près de 50 ans que Saint-Polycarpe gère son déneigement. C’est tout de même impressionnant », conclut M. Sauvé.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.