Publicité
4 février 2020 - 10:00 | Mis à jour : 10:10

Chambre des communes

Claude DeBellefeuille salue l'héroïsme d'un étudiant du Collège de Valleyfield à Ottawa

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

En plus de lui remettre un certificat soulignant son acte de bravoure, la députée fédérale de Salaberry-Suroît, Claude DeBellefeuille, a tenu à saluer l’altruisme de Marc-André Lachapelle à la Chambre des communes, le jeudi 30 janvier dernier.

Rappelons que le 5 janvier, alors qu’il se rendait au travail, Marc-André Lachapelle, 17 ans, a porté secours à, une résidente de Sainte-Marthe victime d’un arrêt cardio-respiratoire. Le jeune résident de Saint-Zotique a pratiqué un massage cardiaque pendant plus de 10 minutes en attendant les premiers répondants. Ses manoeuvres ont permis de sauver la vie d’Yvette Gingras.

« Grâce à ses manœuvres, il a sauvé la vie de madame Yvette Gingras qui prend du mieux, de jour en jour. Cet événement lui a permis de confirmer son choix de carrière: j’ai l’assurance qu'il fera un excellent ambulancier, et j’espère que ce sera ici dans Salaberry-Suroît », de dire la députée lors de son allocution à Ottawa.

Depuis les événements du 5 janvier, la vie de Marc-André Lachapelle a pris un nouveau tournant. En effet, l’étudiant au Cégep de Valleyfield a pris la décision de poursuivre ses études en soins préhospitaliers d’urgence dès septembre prochain et s’est vu offrir un stage d’une journée avec les équipes de la CÉTAM. La famille d’Yvette Gingras a d’ailleurs lancé une campagne de financement GoFundMe afin d’amasser des fonds pour soutenir Marc-André dans ses études. 

À lire également

EXCLUSIF: Un jeune homme de 17 ans sauve la vie d’une résidente de Sainte-Marthe 

EXCLUSIF: Collecte de fonds et reconnaissance d'Ottawa pour Marc-André Lachapelle 

EXCLUSIF: Son acte de bravoure lui permet de vivre une journée extraordinaire 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.