Publicité
28 janvier 2020 - 06:00 | Mis à jour : 29 janvier 2020 - 16:35

Objectif: amasser 550 000$

Défi 28 jours sans alcool: ça débute ce samedi

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Fondation Jean Lapointe rappelle aux citoyens de la MRC de Beauharnois-Salaberry que la 7e édition du Défi 28 jours sans alcool débutera officiellement ce samedi à la grandeur de la province. L'objectif? Recueillir 550 000$ pour permettre à cet organisme bien connu de poursuivre ses activités de prévention des dépendances dans les écoles secondaires de la province.

Les inscriptions sont présentement en cours, il ne reste plus que quelques jours pour se joindre au Défi, qui se déroulera du 1er au 29 février prochain.

Pour chaque don de 28 $, deux jeunes seront sensibilisés

Il est toujours possible de s’inscrire en ligne au www.defi28jours.com pour faire un don minimum de 28 $ à la Fondation Jean Lapointe. Les participants ont la chance de créer une équipe, s’ils le souhaitent et peuvent aussi parrainer un participant si participer au Défi ne les interpelle pas. Grâce à leur don de 28 $, la Fondation offre l’accès à une plateforme interactive avec du contenu exclusif. Cet outil permettra aux participants de soutenir leur effort pendant le défi, que ce soit avec des jeux, des concours ou un calendrier pour suivre l’évolution du mois.

Comme chaque année, le défi vise à faire réaliser l’impact de l’alcool dans nos vies, en plus de viser à réduire la prévalence des dépendances auprès des adolescents grâce aux ateliers Mon indépendance, j’y tiens et APTE.

Il est possible de joindre le défi via différents niveaux afin que chacun y trouve son compte. Le niveau bronze correspond à ne pas consommer d’alcool du lundi au jeudi, alors que le niveau argent fait référence à la fin de semaine sans alcool. Le niveau or correspond pour sa part à tout le mois de février sans alcool.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.