Publicité
5 novembre 2019 - 07:00 | Mis à jour : 14:55

Campagne du Biscuit Sourire de Tim Hortons 2019

Près de 30 000$ amassés pour la Fondation de l'Hôpital du Suroît

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield était tout sourire lors de la campagne du Biscuit Sourire de Tim Hortons cette année. Le simple geste d’acheter un biscuit aux pépites de chocolat adorablement décoré de deux yeux bleus et d’un sourire rose a permis d’amasser 30 461,31$ pour la Fondation de l’Hôpital du Suroît dans le cadre d’une campagne nationale qui a établi un nouveau record.

« Chaque année, on a toujours hâte de participer à la campagne du Biscuit Sourire. » souligne  Daniel Gaudet, propriétaire de restaurant Tim Hortons. « Je tiens à remercier nos fidèles invités et nos membres d’équipe dévoués : c’est grâce à eux que la campagne de cette année a été couronnée de succès. L’argent qu’on collecte nous permet de poser des gestes qui comptent vraiment dans  nos communautés, et on a été ravis de participer à la campagne encore cette année. »

La campagne du Biscuit Sourire 2019, qui a eu lieu du 16 au 22 septembre, permettra de verser la somme record de 9,8 millions $ à plus de 550 organismes caritatifs partout au pays.

« C’est incroyable que le simple achat d’un biscuit puisse faire une si grande différence », se réjouit 
Michèle Cyr-Lemieux, directrice générale de la Fondation de l’Hôpital du Suroît « On souhaite remercier Tim Hortons de leur soutien continu. On est très heureux que notre communauté ait décidé d’appuyer la Fondation de l’Hôpital du Suroît si chaleureusement, et on a hâte de faire vraiment une différence grâce aux fonds recueillis. »

Pour consulter la liste complète des organismes qui bénéficieront des fonds récoltés lors de la campagne du Biscuit Sourire de cette année et en apprendre plus à leur sujet, rendez-vous au www.timhortons.com/ca/fr/corporate/smile-cookies.php.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.