Publicité
4 novembre 2019 - 13:00

Concours à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield

Votre citrouille d’Halloween pourrait payer votre prochain souper en amoureux

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Si vous demeurez à Salaberry-de-Valleyfield et que vos citrouilles d’Halloween trônent encore sur le pas de votre porte, il est temps d’enfiler votre tablier. Pourquoi? Car les cuisiner pourrait vous permettre d’assister, en duo, à un atelier de cuisine ou encore de vous payer un souper dans l’un des restaurants du Quartier Goumand de la municipalité.

Cette initiative découle de la volonté de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield  et de l’organisme PRAQ d’offrir une seconde vie aux citrouilles afin de les détourner de l’enfouissement. Dans cette optique, elle incite ses citoyens, d’ici le 11 novembre prochain, à participer à un concours unique.

À l’issue de celui-ci, le vainqueur pourra choisir parmi l’un des deux prix suivants:

​- Prendre part à un atelier de cuisine (à votre choix!) pour deux personnes du Local du Gourmet;

- Un chèque-cadeau de 100$ valide dans l’un des restaurants du Quartier Gourmand de Salaberry-de-Valleyfield;

Participation rapide via les réseaux sociaux

Pour participer à ce concours, il suffit de publier, d’ici lundi prochain, soit le 11 novembre, dans les commentaires sous le concours figurant sur la page Facebook de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, une photo. Celle-ci doit vous mettre en vedette en train de cuisiner un mets à base de citrouilles. La photo peut aussi montrer le résultat de la création culinaire familiale. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.