Publicité
28 septembre 2019 - 09:00

Inauguration du projet Sous les pavés

La Place Viateur-Daignault passe du gris au vert

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le nom de Viateur Daigneault est maintenant immortalisé à jamais sur le territoire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Afin de rendre hommage à ce dernier, décédé tragiquement, la municipalité en partenariat avec le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie (CRE Montérégie) a inauguré ce jeudi 26 septembre la Place Viateur-Daignault. 

Celle-ci est située à l’arrière de l’édifice Raphaël-Barrette, dans le quartier Champlain.  Organisée dans le cadre de la Semaine de l’arbre et de la biodiversité, l’inauguration de ce nouvel espace végétalisé a mis en lumière la démarche Sous les pavés, un projet de sensibilisation à la gestion alternative des eaux pluviales par les infrastructures vertes et d’adaptation aux changements climatiques.

Espace vert collectif

Au terme d’activités d’échange, animées par le CRE Montérégie, entre des employés des organismes de l’édifice Raphaël-Barrette et des citoyens engagés, le Service de l’environnement et des travaux publics a initié la conception des aménagements, tenant compte des besoins et les attentes de chacun. Plusieurs bénévoles ont par la suite mis la main à la pâte, lors des journées de dépavage et de plantation organisées par le CRE Montérégie. « Nous sommes très heureux d’avoir pu mener ce projet en concertation et en partenariat avec la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et de nombreuses organisations locales. C’est un projet de démonstration de gestion alternative des eaux pluviales, qui s’inscrit dans un contexte de changements climatiques et d’embellissement d’un milieu de vie », mentionne Andréanne Paris, directrice générale du CRE Montérégie. Le coup d’œil final présente un sentier de rondins orné de végétaux variés.

Les bénéfices environnementaux

À travers cette collaboration, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield atteint des objectifs en développement durable par la réduction des ilots de chaleurs, par le verdissement et la plantation d’arbres, mais également en favorisant le sentiment d’appartenance des citoyens de ce secteur pour rendre le milieu de vie plus attractif. Avec cette initiative, 300 m2 d’asphalte ont été retirés, permettant du même coup de transformer un lieu imperméable en un espace perméable. En effet, cet aménagement favorise l’infiltration de l’eau de pluie dans le sol. Bon an, mal an, 800 m3 d’eau pluviale peuvent ainsi être détournés du réseau municipal annuellement. Par le fait même, les coûts de gestion sont réduits, tout en évitant les risques de débordements et de surverses en cas de fortes pluies.

Les plantations

La biodiversité des espèces choisies est au cœur de cet aménagement, qui a remplacé le gris des pavés par les couleurs de la nature. La sélection des végétaux met de l’avant les plantes indigènes (originaires d’ici) et vulnérables (en voie de disparition). On retrouve sur le site une centaine d’arbres et arbustes, en plus de 2 400 herbacées et graminées. De ce fait, la Place Viateur-Daignault devient un îlot de fraîcheur.

Soutien au projet

Le projet Sous les pavés a bénéficié du soutien de nombreux partenaires, de la communauté, mais également des différents paliers gouvernementaux. « J’adore ce projet, car il a permis aux citoyens d’améliorer leurs milieux de vie et de faire avancer la cause de l’environnement de façon très concrète. Je suis très fière d’avoir pu y participer financièrement et en recrutant des bénévoles », a souligné la députée néo-démocrate, Anne Minh-Thu Quach. « La création de la Place Viateur Daignault est un projet novateur pour le quartier Champlain qui permettra assurément d’agrémenter la vie communautaire. Mon implication dans ce projet s’inscrit dans mes objectifs de revitalisation du comté de Beauharnois. Les citoyens du quartier auront maintenant une oasis supplémentaire non loin du canal », a poursuivi le député caquiste Claude Reid.

Pour Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield,  le projet Sous les pavés constitue un atout majeur pour le quartier Champlain : « Ce nouveau site est l’exemple parfait d’une belle cohabitation entre la nature et le côté urbain que représente le centre-ville ». « Quelle chance de posséder un milieu naturel en plein cœur du centre-ville. Les gens pourront profiter d’une pause ou d’un recueillement à la mémoire de Viateur Daignault, dans un aménagement exceptionnel qui est agrémenté d’un coin détente. Je suis très heureuse d’avoir fait partie de ce lègue à la communauté », a conclu la conseillère municipale France Chenail, lors de la conférence de presse.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.