Publicité
12 septembre 2019 - 11:00

Campagne SAQ X BAQ

Plus de 375 000$ pour les familles dans le besoin au Québec

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les amateurs de vins de Salaberry-de-Valleyfield et du Québec ont été généreux une fois de plus pour le Réseau des Banques alimentaires du Québec. Du 29 août au 2 septembre, la SAQ s'engageait à remettre 1$ à cet organisme pour chaque vin rosé vendu dans le cadre de sa campagne SAQ X BAQ. Tout récemment, c'est une somme de 375 573$ qui a été remise au BAQ afin de combler les besoins alimentaires de plusieurs familles de la province. 

Cette somme inclut aussi des dons supplémentaires effectués à la caisse par les clients. Cette aide arrive à temps alors que plusieurs familles doivent composer avec les exigences de la rentrée et tous les besoins qui y sont liés.

Ce montant s’ajoute aux 813 032$ versés par la SAQ depuis le début de l’année à la suite de sa campagne SAQ X BAQ du mois de mai et par le versement d’une aide particulière offerte aux Moisson des secteurs les plus touchées par les inondations du printemps dernier. Depuis 2009, la contribution de la SAQ et de ses clients aux Banques alimentaires du Québec se chiffre à plus de 6,5 millions de dollars.

« La SAQ tient à s’impliquer encore davantage dans la lutte contre la faim au Québec et avec plus de 500 000 personnes qui ont faim chaque mois à travers la province, c’est important de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider. En sensibilisant les Québécois à la cause, en sollicitant leurs dons et en nous associant au réseau des Banques alimentaires du Québec, nous sommes convaincus que nous serons en mesure d’aider à faire une différence auprès du plus grand nombre de personnes en situation de précarité alimentaire », explique Catherine Dagenais, présidente et chef de la direction de la SAQ.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.