Publicité
12 août 2019 - 13:00

Compétitions enlevantes présentées dans l'arène

Rodéo international de Valleyfield: 15 000 visiteurs pour l’édition 2019

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En dépit des caprices de Dame Nature qui a causé une frousse aux organisateurs du Rodéo International de Valleyfield, édition 2019, le vendredi 9 août, le président Stéphane Daoust dresse un bilan positif de l’événement. Prouesses spectaculaires, soleil, foule et plaisir étaient au rendez-vous au parc Marcil de Salaberry-de-Valleyfield au cours des derniers jours. 

« On a eu une bonne peur vendredi dernier alors qu’une mini-tornade s’est abattue sur le parc où on se trouvait. Il y a avait du vent, de la pluie, des éclairs et même de la grêle à certains moments, ce qui a joué sur l’achalandage sur le site. On a même perdu l’électricité au cours de la soirée, mais heureusement, tout est rentré dans l’ordre dès le samedi », raconte le président du comité organisateur de l’événement, Stéphane Daoust, lui-même accro de sensations fortes et ex-compétiteur en rodéo. 

Un tour de force…salle comble pour l’arène

Le samedi 10 août, les nuages se sont faits menaçants jusqu’autour de 14h pour ensuite céder leur place au soleil. « On a réussi l’exploit de faire salle comble pour le rodéo ce jour-là. Il a fallu refuser des gens parce que le site était plein. Les commerçants présents sur place étaient très heureux de leurs ventes et tout le monde était de bonne humeur. Tout le comité organisateur avait des étoiles de fierté dans les yeux. On a eu des compétiteurs de qualité, des spectacles hallucinants et la foule était en liesse et au rendez-vous. On ne pouvait pas demander mieux », ajoute-t-il. 

Des compétitions de qualité 

L’achalandage enregistré ce jour-là « nous a prouvé que nous avions notre place à Salaberry-de-Valleyfield et que c’est une région d’amateurs. On est chanceux, car on est l’un des événements associés au rodéo de Ste-Tite où les compétiteurs peuvent amasser des points pour s’y rendre. Ce facteur fait en sorte de rehausser la qualité des compétitions présentées ici, mais aussi attire des cowboys et cowgirls d’aussi loin que du Brésil », confie-t-il. 

Parmi les numéros ayant retenu l’attention de la foule, on retrouvait celui de Manu Lataste, un Français qui a pour métier au quotidien, la saute de taureau. « Il est impressionnant à voir, car il saute et se faufile par-dessus un taureau dans un tourillon d’acrobaties. La foule l’a bien apprécié. Il est une sommité dans son domaine et il se promène partout aux États-Unis, on est très chanceux qu’il ait pu venir se produire ici cette fin de semaine. » 

Au total, 250 compétiteurs se sont succédé dans l’arène du rodéo de Valleyfield dans l’espoir de se qualifier parmi les meilleurs. « Notre objectif quand on a repris l’événement il y a cinq ans, c’était de faire rayonner la municipalité et d’y attirer des gens de partout. En quatre jours, 15 000 personnes ont assisté à notre événement et découvert les alentours. On est très heureux et on travaille déjà sur l’édition 2020 qui réservera plusieurs surprises aux amateurs », conclut-il. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.