Publicité
12 juillet 2019 - 14:00

Un parc porte désormais son nom

Les Coteaux immortalise le nom d’un ingénieur associé au Canal Soulanges

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Un ingénieur ayant oeuvré de près sur le chantier du canal de Beauharnois devient immortel grâce à la municipalité de Les Coteaux, située dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges. Depuis le 11 juillet dernier, le nom de Louis-Stanislas Pariseau, décédé en 1958 et qui a supervisé les travaux en ingénierie effectués au Canal Soulanges, est associé à un parc situé sur la partie sud de cette étendue d'eau. 

C’est le jeudi 11 juillet dernier que la mairesse de Les Coteaux, Denise Godin-Dostie a officialisé la nouvelle sur place. « Pour le comité culturel et de toponymie de la municipalité, il allait de soi que cette section de notre territoire devait porter le nom de M. Louis-Stanislas Pariseau qui a demeuré de nombreuses années sur la rue Principale, face au Canal de Soulanges. Au fil de sa vie, il a supervisé plusieurs travaux en ingénierie, dont celui de ce cours d’eau qui nous est cher », soulignait-elle.

C’est le 18 avril 2018 que le conseil municipal adoptait une résolution pour nommer cet espace vers en l’honneur de cet homme décédé à 103 ans. Notons que ce dernier a supervisé plusieurs travaux en ingénierie hydraulique pour les canaux de Lachine, Beauharnois, Chambly, Grenville et Soulanges. Il a développé une grande expertise quant aux travaux à faire pour exploiter efficacement les pouvoirs d’eau.

Sur le plan personnel, M. Pariseau fait partie, en 1874, de la première cohorte d’étudiants de l’École polytechnique de Montréal. Celle-ci venait tout juste d’être inaugurée à l’époque. Il obtient son diplôme d’ingénieur civil en juin 1877, à l’âge de 21 ans et sa commission d’arpenteur-géomètre le 6 juillet 1878.

Enfin, soulignons que le nom de parc « Louis-Stanislas-Pariseau », a été officialisé par la Commission de toponymie du Québec en 2018.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.