Publicité
17 juillet 2019 - 11:00

Les prochains rendez-vous sont prévus le 20 juillet et les 10 et 24 août de 13h à 14h30.

Apprenez-en plus sur l’histoire de Beauharnois grâce à deux circuits patrimoniaux

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Passionnés d’histoire, saviez-vous que la Ville de Beauharnois propose aux intéressés deux circuits patrimoniaux? Des visites guidées sur le territoire de la municipalité se tiendront à quatre reprises au cours de la saison estivale. Une belle façon d’en apprendre plus sur cette localité qui compte plus de 150 ans d’histoire.

Les prochains rendez-vous sont prévus le 20 juillet et les 10 et 24 août de 13h à 14h30. Les intéressés devront choisir entre les deux circuits proposés: De Villechauve à Beauharnois, une histoire au fil du temps ou Sur le chemin du canal.

Retour en 1729

Les intéressés qui optent pour De Villechauve à Beauharnois, une histoire au fil du temps sont transportés en 1729, alors que Louis XV, roi de France, concède à Charles de Beauharnois de la Boische, marquis de Beauharnois et gouverneur de la Nouvelle-France (1671-1749), la seigneurie de Villechauve.

C’est ce noble français, né près d’Orléans et de la commune française de Villechauve, qui donne son nom à la ville. Bien que concédé le 12 avril 1729, l’acte de concession n’est enregistré que le 6 septembre. C’est la raison pour laquelle cette date apparaît sur la plaque commémorative devant l’hôtel de ville.

L’itinéraire proposé de ce circuit patrimonial retrace les grandes lignes de l’histoire de Beauharnois : des Patriotes de 1838 au Beauharnois animé par les communautés religieuses, en passant par le commerce de la Place du marché, la communauté écossaise et le passé industriel lourd de la ville au milieu du 20e siècle. Le secteur de Maple Grove sera aussi visité afin d’y découvrir une ville au passé de villégiatures.

Suivre l’ancien canal de Beauharnois à la trace

Ce second parcours invite les participants à suivre les traces de l’ancien canal de Beauharnois. En fait, ils auront littéralement les pieds dans l’ancien canal.

Lieu de passage, route de portage et de troc d’une population amérindienne diversifiée pendant au moins 5,000 ans, le fleuve Saint-Laurent était un endroit difficile à traverser entre les lacs Saint-François et Saint-Louis.

Des rapides ainsi qu’un dénivelé important le long de son parcours rendaient la navigation très dangereuse, voire mortelle pour ceux qui s’y aventuraient. Mais, elle représentait une route essentielle pour le transport de marchandises et de personnes sur le fleuve et les Grands Lacs.

Entre 1799 et 1817, l’administration coloniale entreprit la construction d’un système de canaux entre Coteau-du-Lac et Pointe-des-Cascades afin de contrer les rapides et rendre les déplacements plus sécuritaires. Toutefois, l’accroissement de la navigation commerciale ainsi que la dimension des navires forcèrent les autorités à revoir tout le système de canalisation dans les années 1830.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.