Publicité
14 juin 2019 - 12:00

Messages et moyens de prévention en cours

Chaque jour, 31 jeunes se blessent au travail selon la CNESST

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Jusqu'au 30 juin prochain, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) tient une campagne de sensibilisation ciblant les jeunes et les employeurs. Différents messages peuvent être entendus sur toutes les grandes stations de radio du Québec, sur les réseaux sociaux et même sur Spotify. 

Profitant des vacances scolaires, nombre de jeunes feront leurs premiers pas sur le marché du travail ou décrocheront un nouvel emploi. La CNESST encourage les employeurs et leurs jeunes travailleurs à parler ensemble de santé et de sécurité pour prévenir les accidents, souvent lourds de conséquences. Rappelons que chaque jour au Québec, 31 jeunes sont victimes d’un accident du travail

Pourquoi accorder une attention particulière aux jeunes travailleurs?

Pour tout travailleur, quel que soit son âge, le risque de se blesser est plus élevé au cours des semaines qui suivent l'embauche. Les jeunes changeant plus fréquemment d’emploi que les travailleurs plus âgés, ils se retrouvent plus souvent dans la position de « nouvel employé ». De plus, les nouveaux travailleurs disposent de peu de connaissances sur les risques et les méthodes de travail sécuritaires liés à leur travail, ce qui explique en grande partie pourquoi ils sont particulièrement à risque de subir un accident du travail. De plus, les postes occupés par les 15 à 24 ans présentent plus souvent un cumul de contraintes que ceux occupés par leurs homologues plus âgés – horaires irréguliers, travail répétitif, manutention de charges lourdes – ce qui augmente le risque de blessure. 

En moyenne, durant les mois de mai à août, plus de 650 000 Québécois de 15 à 24 ans sont sur le marché du travail. Les employeurs sont invités à créer un climat favorable aux échanges avec leurs jeunes travailleuses et travailleurs, pour que ceux-ci n’hésitent pas à exprimer leurs observations, leurs doutes et leurs questionnements lorsqu’ils exécutent une tâche. La formation et la supervision – dès l’embauche ainsi qu’en cours d'emploi – sont des incontournables, et constituent d’ailleurs des obligations de l’employeur.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.