Publicité
29 mai 2019 - 07:00

Le directeur général sortant demeurera en appui jusqu'à sa retraite

Manon Bernard devient la première à la tête de Salaberry-de-Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Depuis sa fondation, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield a connu son lot de moments marquants. L'un de ceux-là est sans contredit la nomination de Manon Bernard à la tête de la municipalité entérinée le mardi 28 mai par le conseil municipal. La nouvelle recrue qui possède une feuille de route bien remplie dans le domaine municipal entrera en poste le 3 juin. 

Détentrice d’un doctorat en gestion de l’Université de Strasbourg en France, Mme Bernard possède également une maîtrise en administration publique de l’École Nationale d'Administration publique de Montréal et un baccalauréat en urbanisme de l’Université Concordia.

Une grande expérience municipale

Le milieu municipal est loin d'être inconnu pour la nouvelle venue. Outre sa formation, Mme Bernard a occupé successivement, depuis 1992, les postes de directrice générale à Val-Morin, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, L'Île-Perrot et Vaudreuil-Dorion, de responsable des dossiers stratégiques à la Ville de Laval, de directrice d’arrondissement de Saint-Laurent puis de directrice générale de la Ville de Brossard.

Défis

Les principaux défis de madame Bernard seront la mise en place d’une nouvelle structure administrative et la réalisation d’une planification stratégique. « Connaissant très bien la région et disposant d’un parcours professionnel impressionnant, Manon nous est vite apparue comme étant la meilleure personne pour guider l’administration dans le contexte de croissance inédite que connaît la ville depuis deux ans », a souligné Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield.

Passation

L’actuel directeur général, Pierre Chevrier, demeurera en appui en tant que directeur général adjoint jusqu’à sa retraite. « Le tandem que formeront madame Bernard et monsieur Chevrier à la barre de l’administration sera redoutable d’efficacité. La Ville sera entre bonnes mains pour poursuivre son élan », a conclu monsieur Lemieux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.