Publicité
27 mai 2019 - 06:00

Pour honorer les bienfaiteurs de la campagne de financement Une pierre à la foi

Messe spéciale le 2 juin à la Basilique-Cathédrale Ste-Cécile

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Restaurer une église à la suite d’un incendie n’est pas chose facile. La tâche est longue et ardue. La preuve? En 2002, la Basilique-Cathédrale Sainte-Cécile a été la proie des flammes. Dix-sept ans plus tard, les travaux de restauration sont toujours en cours. Pour remercier les bienfaiteurs qui permettent aux travaux d’avoir lieu, la paroisse tiendra une messe spéciale le dimanche 2 juin.

«  Au fil des ans, via la campagne de financement Une pierre à la foi, des bienfaiteurs issus de tous les milieux ont pu acheter symboliquement une ou plusieurs pierres érigées sur l’un des deux clochers de l’église. À ce jour, près de 8 000 pierres ont trouvé preneurs sur les 13 000 nécessaires pour reconstruire les deux clochers en totalité », précise l’abbé Normand Bergeron, curé de la paroisse Sainte-Cécile depuis maintenant deux ans.

Située à Salaberry-de-Valleyfield, mais rayonnant dans tout le Diocèse

Le religieux poursuit en soutenant que depuis l’automne 2018, plusieurs étapes ont été franchies dans la reconstruction de ce joyau régional. «  La Basilique est située à Salaberry-de-Valleyfield, mais elle est un symbole phare du Diocèse qui compte 24 paroisses et 1 mission réparties dans six régions, soit Beauharnois, Châteauguay, Huntingdon, Soulanges, Valleyfield et Vaudreuil-Dorion- Île-Perrot. On trouvait important de souligner l’apport de nos donateurs de cette région en 2017-2018 », ajoute-t-il.

À l’heure actuelle, les travaux de restauration des clochers se poursuivent à la Basilique-Cathédrale. À l’automne dernier, on complétait la réfection du clocher est et de la flèche. Puis, tout récemment, des ouvriers ont commencé à remonter les pierres du côté ouest. «  On vise à le compléter d’ici l’automne prochain. Mais c’est un travail méthodique. Chaque pierre enlevée a été numérotée au préalable et doit être posée au même endroit qu’auparavant. Une fois cette procédure complétée, il nous restera à terminer la façade et à remonter la flèche », explique la gérante de la Fabrique, Martine Hébert.

Notons qu’une subvention de 280 000$ provenant du Conseil du patrimoine a été investie dans ces chantiers visant la restauration de l’endroit à la suite de l’incendie de 2002.

Pour Monseigneur Noël Simard, l’évêque du Diocèse de Valleyfield, la Basilique-Cathédrale Ste-Cécile est l’une des plus belles dans le style néo-gothique au Québec, et même au Canada. « Il faut tout faire pour la conserver, car elle est une source de fierté pour les gens de la région. C’est l’un des joyaux de notre patrimoine régional qui est fréquenté autant par de jeunes paroissiens que par des plus vieux. Certains viennent même de l’extérieur, de la région et du pays pour l’admirer », confie-t-il à son tour.

Remise de certificats

La messe spéciale du dimanche 2 juin sera l’occasion parfaite pour remettre des certificats aux bienfaiteurs de la campagne en 2017-2018. Notons que l’initiative Une pierre à la foi se terminera à la fin de 2019 pour les personnes intéressées à se procurer une des pierres du clocher ouest. Par la suite, une autre phase de travaux s’enclenchera et visera à faire une réfection intérieure de l’église, dont les bancs, les vitraux et l’orgue.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.