Publicité
20 mai 2019 - 06:00

Hissé depuis quelques jours

Sainte-Martine rend hommage aux Patriotes en ce congé thématique

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Pour plusieurs, la fête des Patriotes n’a pas de signification réelle et représente simplement un jour de congé. Mais pour la municipalité de Sainte-Martine, c’est bien plus ça. C’est pourquoi l’administration municipale a hissé, plus tôt cette semaine, un drapeau bien spécial à l’Hôtel de Ville.

Celui-ci est orné de deux étoiles bleues sur fond blanc. Selon Laurent Lazure de la Société du patrimoine de Sainte-Martine, le drapeau aurait flotté sur le camp de Napierville en novembre 1838. Les deux étoiles réfèrent au drapeau des États-Unis, modèle américain vénéré par les patriotes des deux entités politiques de cette époque, le Haut et le Bas-Canada.

Le drapeau trouve une meilleure preuve de son existence dans cette phrase écrite par le patriote Thomas Chevalier de Lorimier peu de temps avant son exécution : Le sang des larmes versées sur l'autel de la liberté arrose aujourd'hui les racines de l'arbre qui fera flotter le drapeau marqué des deux étoiles des Canadas, peut-on lire sur le site Internet de la municipalité en ce jour important.

Soulignons en terminant que des répliques de ce drapeau sont mises de l'avant depuis 2013 par diverses sociétés historiques de la Montérégie. La Société du patrimoine de Sainte-Martine en fait partie pour marquer les insurrections de 1838 d'un caractère distinct et ainsi les différencier des événements de 1837 associés au tricolore à bandes horizontales vert-blanc-rouge.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.