Publicité
24 avril 2019 - 09:00

Centre de service aux sinistrés

Mesures d'urgences à Saint-Stanislas-de-Kosta jusqu'au 26 avril

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les précipitations tombées sur la région vendredi et samedi dernier ont forcé l’administration municipale de Saint-Stanislas-de-Kostka a déclenché le plan de mesures d’urgence et à décréter, le 20 avril, l’état d’urgence. Le conseil municipal a entériné cet état d’urgence ce 22 avril et le maintient jusqu’au 26 avril inclusivement.

Le réseau d’égouts sanitaire a subi une charge inhabituelle, forçant la mise en place de mesures d’urgence pour les secteurs du bord de l’eau. Les postes de pompage 2, 3, 4 et 5 ne suffisaient pas seuls et il a fallu pomper à l’aide de camion-citerne afin de rétablir le niveau normal des postes pour éviter des déversements et des refoulements, et ce, pendant plus de 36 heures. Cette situation a forcé l’ouverture du centre de service aux sinistrés, au centre municipal, le samedi 20 avril, afin de permettre aux citoyens des secteurs concernés d’utiliser les toilettes et les services essentiels le temps que la situation se résorbe sur le réseau.

Situation exceptionnelle

Devant les fortes précipitations et le niveau toujours en hausse dans chacun des postes, les pompes n’arrivaient plus à subvenir seules. Chacun des postes, la municipalité ayant un réseau gravitaire, s’est donc engorgé et malgré la situation proactive du service de l’aménagement et du développement qui avait entrepris le pompage le vendredi soir, à l’aide de camions-citernes, avant même d’atteindre les sommets, la situation a rapidement dégénéré. Au plus fort de la crise, afin de rétablir rapidement le réseau, 3 camions-citernes et 1 camion semi-remorque se relayaient afin de pomper les eaux dans chacun des postes du bord de l’eau.

Maintien de l’état d’urgence

Bien que les précipitations soient terminées, la municipalité maintient l’état d’urgence sur son territoire, étant donné les prévisions hydrométéorologiques des prochains jours. La mise en place de ces mesures exceptionnelles a également entrainé une période de rétablissement des installations afin de rendre le tout sécuritaire. Un plan d’action a été mis en place par le coordonnateur des mesures d’urgence, monsieur Maxime Boissonneault, ainsi que les responsables de missions, afin que chaque poste de pompage et les bassins soient inspectés. De plus, une communication constante est faite entre le ministère de la Sécurité publique, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et le coordonnateur des mesures d’urgence afin d’assurer un suivi sur la situation.

Collaboration demandée 

La collaboration des citoyens est demandée afin de diminuer les récidives. Cette situation est survenue lors d’une crue des eaux alors que le réseau d’égouts est sanitaire seulement et qu’il n’est pas fait pour recevoir le pluvial, c’est-à-dire les eaux des pompes d’assèchement, des gouttières ou des drains français. Tout au long du pompage, les eaux pompées étaient claires, ce qui laisse présager des branchements illicites. Des actions seront entreprises dans les prochains jours et les prochaines semaines afin de repérer ces branchements illicites et les amendes seront appliquées, puisque tous les citoyens sont concernés.

Remerciements

La Municipalité a mis en œuvre toutes les mesures prévues à son plan de mesures d’urgence et ceci a été rendu possible grâce à la participation de tous les intervenants. « Je tiens à souligner le travail remarquable et l’implication de tous les gens de l’organisation municipale de sécurité civile qui, depuis vendredi soir, ont travaillé sans arrêt afin de permettre un maintien des services essentiels à la population. Je pense entre autres à la mission des travaux publics, dirigée par la direction de l’aménagement et du développement qui, de jour comme de nuit, s’est assuré que tout fonctionne, partout, et à coordonner le technique, à tous les employés des travaux publics qui ont supervisé les travaux, à la mission du service incendie, sous la direction du directeur incendie, et tous les pompiers, pour les visites terrains, le support en tout temps, la présence, lorsque requise, l’administration municipale qui a assuré le service aux sinistrés tout au long de la journée de samedi. Tous ces gens ont travaillé sous la coordination et le leadeurship sans relâche du coordonnateur des mesures d’urgence, Maxime Boissonneault, qui a été présent de jour, comme de nuit, depuis vendredi soir, a assuré les liens avec le conseil, les responsables de missions, les citoyens sur les réseaux sociaux ainsi que les ministères. Merci à tous pour votre travail » de conclure avec ravissement la mairesse, Caroline Huot.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.