Publicité
13 avril 2019 - 09:00

Impôts 2018

Trois trucs à éviter quand on prépare sa déclaration de revenus

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Vous n’avez pas encore rempli vos déclarations de revenus et vous prévoyez le faire prochainement? Si c’est le cas, il est important de respecter certains conseils de base afin d’éviter de payer des frais ou d’encourir des pénalités financières supplémentaires.

Premièrement, si vous avez remarqué des erreurs ou des oublis dans des déclarations précédentes, signalez-les rapidement. Via le Programme des divulgations volontaires de l’Agence du revenu du Canada, vous pouvez lever le voile sur un stratagème financier auquel vous avez pris part. Pourquoi? En vous prévalant de cette mesure, vous pourrez payer l’impôt et les intérêts dus et vous éviterez les poursuites et pénalités.

Deuxièmement, dans le même ordre d’idée, ne falsifiez pas vos déclarations. Que ce soit pour les dons de bienfaisance, les demandes de remboursement  pour frais de garde d’enfants ou certaines dépenses d’entreprise, tenez-vous-en aux faits et aux vrais chiffres. Les conséquences d’un mensonge peuvent être importantes et le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Troisièmement, consulter un professionnel n’est pas obligatoire. Pourquoi ne pas faire vos déclarations par vous-même? C’est une option. Vous pouvez aussi vous tourner vers une personne compétente. Si c’est le cas, n’hésitez pas à poser des questions sur les aspects qui ne sont pas clairs. Évitez les stratagèmes et renseignez-vous bien avant l’envoi officiel des documents.

Rappelez-vous d’éviter les stratagèmes frauduleux qui vous promettent des économies alléchantes. Quiconque accepte de se prêter au jeu s’expose à des conséquences importantes comme des pénalités financières et parfois même, une peine d’emprisonnement.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.