Publicité
2 avril 2019 - 13:00

Date limite le 30 avril

Avez-vous rempli vos déclarations de revenus?

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Jusqu'à présent, 1 977 000 déclarations de revenus ont été transmises par Internet, sur un total de 2 205 000 déclarations reçues, soit 90 % à Revenu Québec. En ce 2 avril, le gouvernement provincial désire rappeler qu'il reste un mois aux citoyens pour acheminer leurs déclarations provinciales et fédérales de revenus pour 2018. 

La date limite pour le faire pour la majorité des citoyens est le 30 avril, à minuit. Cependant, les citoyens qui déclarent des revenus d'entreprise et leur conjoint ont cependant jusqu'au 17 juin 2019 pour le faire. Dans tous les cas, le solde d'impôt doit être payé au plus tard le 30 avril.

Durant cette période, Revenu Québec va prolonger ses heures d'ouverture afin d'accompagner les citoyens dans cette démarche. Jusqu'au 8 mai inclusivement, les citoyens pourront communiquer avec le service à la clientèle de 8 h à 18 h, du lundi au vendredi, à l'exception des 29 et 30 avril, où les heures d'ouverture seront de 7 h 30 à 20 h.

De plus, l'assistance technique pour les utilisateurs du service ImpôtNet Québec sera offerte le samedi 27 avril, de 9 h à 16 h, le lundi 29 avril, de 7 h 30 à 20 h, et le mardi 30 avril, de 7 h 30 à 22 h.

Afin d'aider les citoyens à produire leur déclaration de revenus, Revenu Québec a dressé une liste des principaux conseils qui pourraient leur être utiles.

  1. Prendre connaissance des principaux changements pour l'année d'imposition 2018.
  2. Rassembler tous les renseignements et tous les documents nécessaires (numéro d'assurance sociale, relevés, pièces justificatives, avis de cotisation de l'année précédente, etc.).
  3. S'inscrire au dépôt direct et, dans le cas où un solde d'impôt doit être payé, consulter le site Internet de Revenu Québec pour savoir comment effectuer le paiement en ligne.
  4. Se renseigner sur les crédits d'impôt remboursables ou non remboursables et sur les conditions d'admissibilité (crédit d'impôt pour frais de scolarité ou d'examen, crédit d'impôt pour frais de garde d'enfants, crédit d'impôt pour solidarité, crédits d'impôt pour dons, crédit d'impôt pour maintien à domicile des aînés, etc.).
  5. Consulter le verso des relevés pour y trouver des renvois aux lignes de la déclaration et se référer au Guide de la déclaration de revenus (TP-1.G).
  6. Visiter le site Internet de Revenu Québec pour obtenir de l'information supplémentaire, un formulaire ou une publication. S'il n'est pas possible de trouver le renseignement ou le document recherché, communiquer avec le service à la clientèle.
  7. Transmettre la déclaration à temps pour éviter des frais et des pénalités. Il est à noter qu'il n'est plus nécessaire de joindre les reçus et les autres pièces justificatives (ces documents doivent cependant être conservés afin de pouvoir être fournis sur demande).
  8. Ne pas oublier de remplir l'annexe D pour demander le crédit d'impôt pour solidarité.
  9. Prévoir le paiement de la contribution additionnelle, dans le cas des parents dont au moins un enfant fréquente un service de garde éducatif à l'enfance subventionné.
  10. S'informer sur le Service d'aide en impôt – Programme des bénévoles, qui a pour objectif d'aider les personnes à faible revenu à remplir leurs déclarations de revenus.

Enfin, les citoyens ont avantage à produire leur déclaration de revenus, même s'ils n'ont aucun revenu à déclarer ou impôt à payer. Cela peut leur permettre, entre autres, de bénéficier de certains programmes d'aide et d'autres avantages fiscaux, selon leur situation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.