Publicité
12 février 2019 - 07:00

Sécurité civile

Les municipalités de Saint-Zotique et Salaberry-de-Valleyfield s’entendent pour mieux protéger leurs populations

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Depuis les dernières années, il n’est pas rare que des municipalités voisines signent des ententes profitables à leurs populations respectives. C’est notamment le cas des municipalités de Saint-Zotique et Salaberry-de-Valleyfield qui ont récemment signé une entente en matière de sécurité civile.

« Celle-ci découle de la volonté du ministère de la Sécurité publique qui oblige les municipalités de la province à remplir trois conditions d’ici le 9 novembre 2019. La première est de se doter d’un plan de sécurité civile. La seconde, c’est de se doter d’un système d’alerte à la population. La troisième est de se doter d’ententes municipales en matière de sécurité publique », résume le directeur général de la municipalité de Saint-Zotique, Jean-François Messier.

En plus de s’entendre avec Salaberry-de-Valleyfield, la municipalité de Saint-Zotique met la touche finale à des ententes similaires avec les Villes de Vaudreuil-Dorion et Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.

Inventaire des biens et ressources humaines

Concrètement, l’entente en matière de sécurité civile consiste à dresser la liste des ressources matérielles et humaines de chaque municipalité impliquée.

« Lors d’un sinistre, comme des inondations, ce n’est pas le temps de le faire. De cette façon, dès qu’une situation se produit sur notre territoire, on sait qui appeler rapidement », ajoute-t-il.

C’est donc le jeudi 7 février au matin que les deux maires de Saint-Zotique et Salaberry-de-Valleyfield, Yvon Chiasson et Miguel Lemieux ont officialisé cette entente.

« Je remercie le maire Lemieux et son conseil d’avoir permis la conclusion de cette entente de collaboration qui permettra de protéger encore mieux nos populations respectives en cas de sinistre », a précisé le premier magistrat de Saint-Zotique lors de la signature de cet engagement.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.