Publicité
27 décembre 2018 - 14:00

Revue de l’année 2018

Santé, faits divers et culture sont les thèmes les plus populaires en avril

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Qui dit nouvelle année, dit aussi revue de l’année qui prend fin. Dans cette optique, Néomédia Valleyfield a décidé de vous concocter une revue de l’actualité 2018. Voici donc les trois nouvelles les plus populaires sur notre plateforme numérique pour le mois d’avril.

La nouvelle qui a le plus retenu l’attention en avril porte sur la coopérative de santé de Beauharnois, toujours à la recherche de patients. L’établissement de santé, qui comptait alors 1 100 membres devait attendre 2 000 membres avant le mois d’août 2018 pour assurer l’avenir de son organisation. Située sur la rue Richardson, la Coop accueille des professionnels en médecine familiale et générale, en pédiatrie, en gastro-pédiatrie, en audioprothésie, en podiatrie, en nutrition et en psychologie. 

La seconde nouvelle la plue lue en avril 2018 émanait de la Sûreté du Québec qui tentait de résoudre un dossier de vol. Pour le faire, le corps de police a partagé la description de deux suspects impliqués dans autant de dossiers de vols qualifiés. Pour se remémorer le dossier. 

Le thème de la culture arrive au troisième rang de ce top 3 des articles les plus consultés (photo). C’est la nomination de Gabrielle Noumeir-Gagnon au poste de directrice générale du MUSO qui a suscité la curiosité des lecteurs. Pour découvrir le parcours professionnel de la nouvelle dirigeante, cliquez ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.