Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 octobre 2018 - 12:00 | Mis à jour : 25 octobre 2018 - 10:59

Légalisation du cannabis

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield applique la loi provinciale

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Quelques jours après la légalisation officielle du cannabis, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield rappelle sa position sur le sujet. Elle a choisi d’appliquer, sur l’ensemble de son territoire, la loi provinciale qui interdit la consommation de cannabis aux mêmes endroits que la cigarette.

« Nous avons décidé d’opter pour la loi provinciale, car elle est bien structurée. Cela signifie que c’est interdit dans les mêmes lieux que la cigarette. Par exemple, l’été prochain, les gens ne pourront pas en fumer dans les estrades aux Régates. Dès aujourd’hui, la loi provinciale s’applique dans la Ville de Salaberry-de-Valleyfield », précisait le maire Miguel Lemieux lors de la réunion régulière du conseil municipal, le 16 octobre dernier. 

Interdit dans plusieurs lieux

Selon la loi provinciale concernant la lutte contre le tabagisme, il est interdit de fumer dans les endroits suivants:

  • dans les véhicules automobiles alors que des personnes de moins de 16 ans y sont présentes;
  • dans les aires communes des immeubles d’habitation de 2 à 5 logements;
  • sur les terrasses commerciales, incluant celles des restaurants et des bars;
  • dans les aires de jeux extérieures pour enfants;
  • sur les terrains sportifs et les terrains de jeux;
  • sur les terrains des camps de vacances;
  • en tout temps, sur les terrains:

    - des CPE et des garderies;

    - des établissements d’enseignement: préscolaires, primaires et secondaires y compris les centres de formation générale aux adultes et les centres de formation professionnelle;

« Plusieurs municipalités au Québec appliquent également cette loi sur leur territoire. À Salaberry-de-Valleyfield, nous avons décidé de le faire, car c’était la meilleure option selon de nombreux experts. C’est la solution la plus efficace pour la santé de nos citoyens », ajoutait le premier magistrat.

Rappelons qu’à partir d’aujourd’hui, tout adulte de 18 ans peut avoir en sa possession jusqu’à 30 grammes de cannabis légal séché, ou l'équivalent sous forme non séchée.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.