X
Rechercher
Publicité

Salaberry-de-Valleyfield

Une étude pour penser l'avenir de l’Hôpital du Suroît

durée 17h00
21 mars 2022
durée

Temps de lecture :

1 minute

Par Jean-Michel Lhomme, Journaliste

Parce qu’en matière de réorganisation des services de santé aussi, il vaut mieux prévenir que guérir, le Comité Sauvons le centre mère-enfant et la mission régionale de l’Hôpital du Suroît  lancent la réalisation d’ une étude sur l’impact qu’aurait la fermeture de dix services au sein de l’établissement.

Pilotée par l’Institut de Recherche et d’Information socio-économique (IRIS), cette recherche visera à illustrer les conséquences que pourrait avoir la fermeture des services d’accouchement, de néonatalité, de pédiatrie, de mammographie, de gynécologie, d’audiologie, d’ophtalmologie, de chirurgie de l’œil, de médecine nucléaire et d’échographie transoesophagienne sur les populations particulièrement vulnérables des deux MRC de Beauharnois-Salaberry et du Haut-Saint-Laurent.

« Grâce à la mobilisation exceptionnelle de tous les secteurs de la population du Haut-St-Laurent et de Beauharnois-Salaberry, nous avons gagné une révision du plan clinique qui prévoyait la fermeture de 10 services à l’hôpital du Suroît.  Une équipe du CISSSMO travaille présentement à élaborer ce nouveau plan clinique, mais nous n’avons aucune garantie quant au maintien des services visés. C’est pourquoi nous avons interpellé l’IRIS qui possède une solide réputation dans la répartition des services de santé sur le territoire du Québec et dans de nombreux domaines qui touche à la lutte à la pauvreté. » affirme Edith Gariépy, porte-parole de la mobilisation et directrice à la CDC Beauharnois-Salaberry.

Dès que les résultats seront connus, le Comité les rendra publics et déposera copie de l’étude auprès des autorités concernées par l’élaboration du nouveau plan clinique du CISSSMO.
 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


COVID-19 : la situation épidémiologique s'améliore, dit le Dr Luc Boileau

Le directeur par intérim de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau a tenu un point de presse pour annoncer que la situation épidémiologique était encourageante. En effet, les cas de COVID-19, les hospitalisations et le nombre de travailleurs de la santé absents dû au virus sont en constante diminution. Les prédictions faites par ...

Chirurgie: les délais s'améliorent, dit un rapport

Les temps d’attente pour une chirurgie, qui ont fait couler beaucoup d’encre depuis le début de la pandémie, s’améliorent grandement, constate un nouveau rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). La plupart des interventions chirurgicales urgentes sont maintenant pratiquées à l’intérieur des délais recommandés, indique le ...

La pression s'accentue sur Dubé afin qu'il élargisse l'aide médicale à mourir

La pression s’accentue sur le ministre de la Santé, Christian Dubé, afin qu’il dépose un projet de loi pour élargir l’aide médicale à mourir (AMM) aux personnes souffrant d’Alzheimer. Jeudi, l’opposition a tenu un point de presse conjoint avec Sandra Demontigny, elle−même atteinte d’une forme précoce d’Alzheimer, et Georges L’Espérance, de ...