X
Rechercher
Publicité

Répondre aux besoins criants du réseau de la santé 

Diabète Suroît remet 17 500$ à la Fondation de l’Hôpital du Suroît

durée 05h00
25 février 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Catherine Deveault

Soucieux de soutenir les patients ayant besoin de soins, l’organisme Diabète Suroît a choisi de faire un don à la Fondation de l’Hôpital du Suroît. D’un montant de 17 500$, ce don sera utilisé afin de soutenir le département d’inhalothérapie, qui a vu croître ses besoins pour des équipements médicaux à la fine pointe de la technologie de manière exponentielle durant la dernière année. 

Fondé en 1989, Diabète Suroît est un organisme qui a toujours eu à cœur le mieux-être des citoyens de la région. Avec pour mission première d’informer les gens sur les réalités vécues par les personnes diabétiques, l’organisme a toujours travaillé en collaboration avec les autres organismes, ainsi qu’avec les entreprises ayant pignon sur rue à Salaberry-de-Valleyfield. «Que  ce soit via nos cliniques de dépistage du diabète ou bien nos conférences de sensibilisation, nous avons toujours été en contact étroit avec la communauté,» relate Jocelyne Caron,  présidente du conseil d’administration de Diabète Suroît.  

Avec la crise présentement vécue dans le système de santé, le conseil d’administration de Diabète Suroît a choisi de faire un don à la Fondation de l’Hôpital du Suroît, afin d’être en mode solution pour soutenir les patients. «Que ce soit pour les personnes diabétiques ou bien pour les autres citoyens, il était normal pour nous de contribuer maintenant. Nos règlements généraux nous permettent de faire un don à un organisme de bienfaisance enregistré, et donc, il était naturel que notre don aille à la Fondation de l’Hôpital du Suroît, » renchérit Mme Caron. 

Des besoins criants en inhalothérapie 

Afin de répondre adéquatement aux besoins émis par les équipes terrain, la Fondation de l’Hôpital du Suroît a pour habitude de créer des fonds dédiés à différentes clientèles ou départements de l’Hôpital du Suroît. Soutien à l’autonomie des ainés, santé/famille ou bien pour le département de l’urgence, plusieurs fonds sont disponibles afin d’assurer un plus grand  impact aux dons des donateurs.

«Depuis 18 mois, la Fondation de l’Hôpital du Suroît a reçu plusieurs demandes de financement pour de l’achat d’équipements pour le département d’inhalothérapie – respirateurs pour les soins intensifs, respirateurs pour les nouveaux-nés, appareil de régulation d’oxygène, etc. Les détresses respiratoires sont multiples et les besoins  en équipement pour soutenir les inhalothérapeutes sont croissants, mentionne Michèle Cyr Lemieux, directrice générale de la Fondation de l’Hôpital du Suroît. Aucun fonds dédié n’était en  place pour le département d’inhalothérapie et le don de 17 500$ de Diabète Suroît marque aujourd’hui l’ouverture de ce fonds.» 

«Les inhalothérapeutes sont présents partout dans l’Hôpital du Suroît, que ce soit à l’urgence, aux soins intensifs, sur les étages de médecine et tellement plus. Les équipements dont nous avons besoin servent à la fois à traiter les patients dans l’hôpital, mais également assurer le transfert des patients dans d’autres centres hospitaliers.» Johanne Racine, assistante-chef en inhalotherapie 

Comme les demandes de financement pour soutenir l’achat d’équipements pour l’inhalothérapie représentent un montant total de 101 776$, les citoyens sont invités à faire un don dédié en inhalothérapie dès aujourd’hui.  

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


COVID-19 : la situation épidémiologique s'améliore, dit le Dr Luc Boileau

Le directeur par intérim de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau a tenu un point de presse pour annoncer que la situation épidémiologique était encourageante. En effet, les cas de COVID-19, les hospitalisations et le nombre de travailleurs de la santé absents dû au virus sont en constante diminution. Les prédictions faites par ...

Chirurgie: les délais s'améliorent, dit un rapport

Les temps d’attente pour une chirurgie, qui ont fait couler beaucoup d’encre depuis le début de la pandémie, s’améliorent grandement, constate un nouveau rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). La plupart des interventions chirurgicales urgentes sont maintenant pratiquées à l’intérieur des délais recommandés, indique le ...

La pression s'accentue sur Dubé afin qu'il élargisse l'aide médicale à mourir

La pression s’accentue sur le ministre de la Santé, Christian Dubé, afin qu’il dépose un projet de loi pour élargir l’aide médicale à mourir (AMM) aux personnes souffrant d’Alzheimer. Jeudi, l’opposition a tenu un point de presse conjoint avec Sandra Demontigny, elle−même atteinte d’une forme précoce d’Alzheimer, et Georges L’Espérance, de ...