X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Le passeport vaccinal sera retiré à partir du 14 mars

durée 14h14
15 février 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé accompagné du directeur national de santé publique par intérim, Luc Boileau a annoncé aujourd'hui en conférence de presse le plan du retrait graduel du passeport vaccinal. 

Selon M. Dubé, la Santé publique considère que l’utilité du passeport est de moins en moins nécessaire dans le contexte actuel . C’est pourquoi le gouvernement a présenté les dates importantes. 

« On est rendu à l’étape de le retirer graduellement et je veux rappeler que le passeport vaccinal, il est avec nous depuis déjà plus de 150 jours. Il a montré son utilité », indique le ministre de la Santé.

Il rappelle qu’il a été utile pour contrôler les voyages internationaux, pour empêcher les éclosions dans les lieux publics, pour protéger les gens non vaccinés et protéger le système de santé.

Un total de 600 000 personnes non vaccinées avant le 1er septembre 2021 se sont finalement tournées vers la vaccination. 

Dates à retenir
À partir de demain, 16 février, le passeport ne sera plus nécessaire pour accéder aux commerces de 1 500 mètres carrés, les grandes surfaces, ainsi qu’à la SQDC et à la SAQ. 

Dès le 21 février, les lieux de culte, les funérailles et les condoléances n’exigeront plus la preuve vaccinale. 

Finalement, le 14 mars, il ne sera plus obligatoire de l’avoir pour entrer dans tous les autres endroits où il était demandé, en incluant les RPA et les CHSLD. 

La décision de cette dernière date concorde avec l’arrivée plus massive de l’antiviral de Pfizer qui pourra aider à guérir les personnes atteintes de la COVID-19.

Par contre, Christian Dubé rappelle que le port du masque est obligatoire en tout temps.

Le passeport est toujours obligatoire pour voyager à l’international, car cela est géré par le gouvernement fédéral. 

Il est fortement recommandé de garder sa preuve sur son téléphone malgré tout, car la situation épidémiologique sera toujours sous surveillance et il serait possible qu’il soit imposé à nouveau. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


COVID-19 : la situation épidémiologique s'améliore, dit le Dr Luc Boileau

Le directeur par intérim de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau a tenu un point de presse pour annoncer que la situation épidémiologique était encourageante. En effet, les cas de COVID-19, les hospitalisations et le nombre de travailleurs de la santé absents dû au virus sont en constante diminution. Les prédictions faites par ...

Chirurgie: les délais s'améliorent, dit un rapport

Les temps d’attente pour une chirurgie, qui ont fait couler beaucoup d’encre depuis le début de la pandémie, s’améliorent grandement, constate un nouveau rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). La plupart des interventions chirurgicales urgentes sont maintenant pratiquées à l’intérieur des délais recommandés, indique le ...

La pression s'accentue sur Dubé afin qu'il élargisse l'aide médicale à mourir

La pression s’accentue sur le ministre de la Santé, Christian Dubé, afin qu’il dépose un projet de loi pour élargir l’aide médicale à mourir (AMM) aux personnes souffrant d’Alzheimer. Jeudi, l’opposition a tenu un point de presse conjoint avec Sandra Demontigny, elle−même atteinte d’une forme précoce d’Alzheimer, et Georges L’Espérance, de ...