Publicité

4 août 2021 - 06:00

COVID-19

Ajustement des données de vaccination dans le Haut-Saint-Laurent

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

La Direction de la santé publique de la Montérégie indique avoir trouvé une faille dans la compilation des données dans le Haut-Saint-Laurent. La communauté d'Akwesasne serait en cause. 

Si la région de Beauharnois-Salaberry présente d’excellents taux pour la vaccination, sa voisine, celle du Haut-Saint-Laurent enregistrait depuis des semaines un écart significatif de près de 10% en bas des autres RLS en Montérégie.

Cette différence est toutefois due à une erreur dans les données et la Direction de la santé publique a rectifié le tir vendredi.

« La hausse de la couverture vaccinale pour le RLS du Haut-Saint-Laurent découle du retrait de la population estimée d’Akwesasne de la population totale de ce secteur. Les citoyens d’Akwesasne, étant vaccinés par le gouvernement de l’Ontario, le registre de vaccination du Québec ne comprend pas ces données d’immunisation », explique-t-on en note du graphique rendu disponible.

Cette communauté est effectivement divisée entre le Québec, l’Ontario, ainsi que les États-Unis. C’est alors l’Ontario qui a pris cette région sous sa responsabilité.

Le Haut-Saint-Laurent, toujours dernier dans la couverture vaccinale, a maintenant un écart moins notoire, soit d’environ 3%, que ce soit pour une première ou deuxième dose, avec 69,3% et 54,7% respectivement. 

La Santé publique dit travailler sur ce secteur et cherche les raisons démographiques ou sociologiques expliquant cette marge.

Bilan de la dernière semaine

La région de Beauharnois-Salaberry demeure stable quant aux infections sur son territoire, en affichant toujours 6 cas actifs. 

Une augmentation est toutefois recensée ailleurs en Montérégie, notamment dans Vaudreuil-Soulanges avec 6 cas supplémentaires en une semaine. Cette hausse est particulièrement marquée chez les moins de 40 ans, mais surtout chez les 20-29 ans.

La proportion de personnes adéquatement vaccinées, soit deux doses ou une dose avec infection préalable au coronavirus, est désormais à 60,2%. Elle est de 74,8% pour les personnes ayant reçu au moins une dose.

Vaccination des plus jeunes

La couverture vaccinale des 12 à 17 ans a atteint des niveaux plutôt acceptables dernièrement avec 80,1% dans Beauharnois-Salabery.

Néomédia a malgré tout cherché à savoir si certaines écoles étaient plus récalcitrantes à la vaccination, mais la Santé publique ne peut transmettre ces données pour deux raisons.

« Les données qu’on a par écoles, c’est avec la cohorte de la dernière année scolaire. Au niveau de leur fiabilité, ça va être ajusté à la rentrée. On pense que les données qu’on a actuellement ne sont pas représentatives des écoles. L’autre affaire, c’est qu’en ce moment, on fait un blitz de vaccination, alors les chiffres changent rapidement », explique Chantal Vallée, agente aux communications pour la Direction de la santé publique de la Montérégie.

Cette dernière assure néanmoins que les équipes sont au fait des endroits qui présentent des retards. « On y envoie toute sorte de vaccination mobile. Il y a même des brigades qui font du porte-à-porte. Avec la rentrée scolaire, on va continuer à faire des efforts pour vacciner dans des secteurs qui le sont moins », ajoute-t-elle.

Mme Vallée précise que la Santé publique voit des toujours des effets positifs avec les cliniques mobiles. « Ce qu’on remarque, c’est que très efficace en termes de premières doses. On est encore capable d’aller chercher un pourcentage intéressant de première dose en se déplaçant dans une roulotte, un autobus, peu importe », souligne-t-elle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.